VISA ÉLECTRONIQUE POUR LA RUSSIE : Le régime pourrait être étendu à Moscou et Saint-Pétersbourg

La procédure de simplification du visa d’entrée en Russie sera prochainement étendue aux deux grandes villes du pays, à savoir Moscou et Saint-Pétersbourg. En effet, après l’Extrême-Orient russe, ces deux villes pourraient bientôt être accessibles aux Algériens via une procédure simplifiée,plus connue sous le nom de visa électronique. Cette mesure concerne plusieurs pays, dont l’Algérie.

C’est ce qui a été affirmé, récemment, par Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, dont les propos ont été repris par l’agence de presse TASS.
Le ministre a, en effet, annoncé que «la Russie était prête à étudier la possibilité de l’extension, à Moscou et Saint-Pétersbourg, du régime d’entrée à l’aide de visas électroniques pour les citoyens de certains pays.
«Dans un contexte de développement futur nous avons dans le pays des systèmes de visas électroniques, nous serons prêts à étudier la possibilité d’une simplification du régime d’entrée pour les citoyens d’une série de pays, qui arrivent à Moscou et dans sa région par les aéroports internationaux. Un tel régime intéresse également nos collègues de Saint-Pétersbourg et de sa région», a déclaré le ministre, précisant que les discussions au sujet de cette libéralisation se poursuivaient. Il a par ailleurs évoqué des projets d’accords avec différents pays pour la création d’un régime sans visa. Il est utile de rappeler que depuis août 2017, les citoyens de 18 pays bénéficient de la possibilité de visiter la ville de Vladivostok dans l’Extrême-Orient russe en étant munis d’un visa électronique. Il s’agit des ressortissants d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Bahreïn, de Brunei, d’Inde, d’Iran, du Qatar, de Chine, de Corée du Nord, du Koweït, du Mexique, des Émirats arabes unis, d’Oman, d’Arabie saoudite, de Singapour, de Turquie et du Japon.Rappelons, entre autres, que pour l’obtention de ce visa électronique, il suffit au touriste ou à l’investisseur de remplir un formulaire sur un site web dédié, mis en place par le ministère russe des Affaires étrangères.
Si la réponse est positive, celui-ci pourra obtenir son visa directement à la frontière sans frais de dossier à l’une des entrées de la zone franche du port de Vladivostok.
Il faut cependant savoir que ce visa n’est valide que pour un délai de 30 jours à partir du moment où il sera délivré, avec une durée maximale de séjour de huit jours. Cette procédure sera ainsi étendue aux deux grandes villes, ce qui témoigne de la volonté de la Russie d’attirer davantage les investisseurs, au moment où certains pays imposent des conditions draconiennes pour l’octroi de visas.
Lamia B.