ORGANISATION DE LA PROFESSION D’INGÉNIEUR EN AGRONOMIE : Plaidoyer pour la création Ordre national

Intervenant, hier lors d’une conférence de presse au Forum d’El-Moudjahid, le président de l’union nationale des agronomes (UNA), Yahia Zane, a plaidé pour la création d’un ordre national des agronomes afin d’organiser la profession.
Il a estimé donc «nécessaire» de créer cet ordre national des agronomes dans le but de soutenir la profession dans sa pratique et favoriser son rayonnement dans les différentes filières. Rappelons que celle-ci est une vieille revendication qui remonte à l’année 2003. Aussi, il a évoqué, lors de son intervention au Forum d’El-Moudjahid, le rôle de l’agronome dans l’amélioration des techniques de production et de transformation des produits issus de l’agriculture : «Il faut, donc bien reconnaître le métier de l’ingénieur agronome», renchérit-il.

Un congrès national des agronomes les 21 et 22 décembre à Alger
Yahia Zane a annoncé, par ailleurs, lors de sa rencontre avec les journalistes, la tenue du 4e congrès national des agronomes, prévu les 21 et 22 décembre prochains à Alger, sous le thème : «L’agronome au cœur des défis alimentaires»
Cette rencontre, placée sous le parrainage du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, sera une occasion de débattre sur les stratégies de développement de l’agriculture et l’alimentation en Algérie, a ajouté, dans ce sens le président de l’UNA, Yahia Zane, soulignant, d’autre part que ce congrès vise aussi a dynamiser les différentes filiales agricoles…
Dans ce sillage, il a souligné la nécessité d’introduire l’innovation pour plus de modernisation et de productivité. Pour lui, la modernisation est le seul moyen de faire progresser l’agriculture : «il faut s’engager davantage à développer le secteur, tout en allant vers une stratégie de production pour satisfaire le marché local et, aussi, renforcer la production pour les besoins de l’industrie agro-alimentaire…. de même, nous avons besoin, à ce titre, de bâtir une stratégie d’export», a tenu à préciser Zane.
Par ailleurs, le même responsable a souligné que désormais il faut accéder à des techniques nouvelles pour renforcer ce secteur, affirmant par la même occasion que l’agriculture est considérée comme le pilier de base de l’économie nationale.
Poursuivant ses propos, le conférencier a souligné que ce congrès, qui regroupera d’éminents chercheurs et experts, se propose d’être un trait d’union avec les différents chercheurs. Tout en expliquant que «c’est l’occasion aussi d’adopter un nouveau statut et la désignation de nouvelles instances de l’union. Cet évènement sera également une opportunité pour la création d’un comité national de l’alimentation et de l’agriculture.
Mehdi Isikioune