Harraga

PHÉNOMÈNE DE «HARGA» : Sauvetage de 15 personnes par des garde-côtes à Tlemcen

Le phénomène prend une ampleur inédite: Quand la «Harga» depuis les côtes algériennes connaît une recrudescence « dangereuse » ces dernières semaines. Malgré la mobilisation des garde-côtes, beaucoup de candidats réussissent à tromper leur vigilance. Les tentatives de « Harga» vers l’Europe, à partir des côtes algériennes prennent de l’ampleur, Il ne se passe pas une semaine sans qu’on entende parler de groupes de harraga, des deux sexes, qui ont tenté de rejoindre l’autre rive de la Méditerranée. Quitter le pays est le « rêve » d’une bonne partie des jeunes algériens. Il est aussi le «rêve» de pères et même de mères de famille. Pour certains, c’est un projet de vie. Même si la plupart de ces candidats à ce phénomène de Harga sont des jeunes. La dernière tentative a été enregistrée avant-hier sur la côte de Tlemcen, à l’ouest du pays. Cette tentative a été déjouée, grâce à l’intervention des unités de recherche et de sauvetage des garde-côtes de Ghazaouet, wilaya de Tlemcen qui ont réussi, à secourir quinze candidats à l’émigration clandestine dont une femme enceinte, a indiqué le MDN dans un communiqué. « Dans le cadre de ses missions humanitaires, des unités de recherche et de sauvetage des garde-côtes de Ghazaouet, wilaya de Tlemcen ont réussi, avant hier, à secourir quinze candidats à l’émigration clandestine dont une femme enceinte, à bord d’une embarcation en panne à 22 miles marin à l’est de Ghazaouet. » « L’opération qui a été menée avec succès, a connu l’évacuation de la femme enceinte à l’hôpital par un hélicoptère SAR. » Les harraga étaient à bord d’un bateau en panne à 22 miles marins à l’est de Ghazaouet, selon le même communiqué.
Abdenour Alia