RCK-JSMC ou l’hommage tordu à Salah Assad…

Par Hafidh A. Settar

Rouget, Le Rouquin, l’homme au ghoraf, le tombeur de Briegel…

Lui , c’est tout ça et un peu plus. Et beaucoup plus. Salah Assad, pour ne pas le nommer ! Un grand parmi les grands du foot. Voire de la vie tout court.

Dénominateur commun et à son corps défendant il lui sera rendu un hommage tordu aujourd’hui, dans ce  même stade de Benhaddad où il a fait fureur pendant de longues années.

Et c’est dans ce même stade  que l’équipe de gloire de Rouget donnera la réplique à son équipe de  formation  avec cette sentence implacable et unique : l’une d’elles quittera ce soir le palier – Amateurs pour aller se noyer dans les interrégions d’où l’on ne revient presque jamais.

Grandeur et décadence  pour le RCK et la JSMC, de rudes écoles de formation dévoyées  par des indus dirigeants qui pullulent désormais  et dictent la seule loi qu’ils connaissent : la magouille sous toutes ses formes et latentes et patentes. à en crever les yeux. Sauf ceux des pouvoirs publics confinés en préposés à « bourse délier » pour un semblant de paix et de tranquillité !

H. A. S.