EN Algérie

Plusieurs joueurs peuvent évoluer dans des postes différents : La polyvalence, l’autre atout des Verts

C’est en s’envolant aujourd’hui vers Doha que l’équipe nationale débutera la deuxième phase de sa préparation en vue de la CAN, une étape consacrée au travail techno tactique. Il faut dire que Djamel Belmadi peut se frotter les mains en disposant de joueurs polyvalents. Cela lui permet d’avoir beaucoup plus de choix et essayer par là même plusieurs variantes afin d’avoir la meilleure composante possible avec le meilleur équilibre pour bien débuter la compétition dans un peu plus de deux semaines.
Belmadi sait d’ailleurs qu’il dispose d’un atout maitre et donc il doit en profiter pour avoir plus de choix et plus de garantie par rapport à cette compétition.
En effet, la liste des 23 comporte plusieurs joueurs qui peuvent évoluer dans différents postes sur le terrain et cela va offrir un atout non négligeable pour le sélectionneur national Djamel Belmadi. Il y a lieu de faire remarquer que plusieurs joueurs peuvent assurer donc dans leur poste de prédilection mais aussi dans un poste plus spécifique qui n’est pas spécialement leur zone de confort, mais dont les joueurs concernés offrent de solides garanties.
Concrètement, certains éléments du groupe sont capables d’assurer plusieurs tâches à la fois. On retrouve un joueur comme Youcef Atal qui a joué à Nice à droite, à gauche et sur l’aile. Zeffane aussi à Rennes a joué à droite, à gauche et au milieu de terrain. Bensebaïni également peut évoluer sur le flanc gauche de la défense en tant que latéral gauche.
Même cas de figure pour certains joueurs de l’entrejeu. En effet, Bennacer peut évoluer en tant que relayeur ou même en tant que meneur de jeu comme il l’a si bien fait à Empoli au cours de cette saison. Boudaoui, pour sa part, peut évoluer en sentinelle et comme relayeur et c’est ce qui lui a permis de percer et d’être finalement dans le groupe qui partira en Egypte. Beaucoup de possibilités se présentent ainsi pour Belmadi.
H. S.