Calcul

Mohamed Iliès Lagroum participera au mondial de calcul mental au Japon

L’enfant Mohamed Iliès Lagroum, natif de la ville de Tissemsilt participera au mondial de calcul mental prévu à Tokyo (Japon) le 5 août prochain, a-t-on appris mardi du directeur du centre «El Amel» d’entrainement et consultations de Tissemsilt, où il est affilié. Abdelkader Redjimi a indiqué que Mohamed Iliès (12 ans) s’est qualifié à cette manifestation mondiale après avoir décroché la première place au niveau national lors de la première coupe d’Algérie de calcul mental organisée par l’association nationale «Les amis de la vie» le 24 juillet au palais des expositions des Pins maritimes (Alger) avec la participation de plus de 500 enfants du pays. Mohamed Iliès Lagroum a occupé la première place de ce concours parmi 15 autres qui représenteront l’Algérie au mondial de calcul mental au Japon. M. Redjimi a indiqué que le centre précité assure depuis le début d’année en cours un entraînement scientifique et psychologique intense à cet enfant affilié depuis deux ans, en vue d’une bonne préparation pour ce genre de compétitions nationales et internationales. Mohamed Iliès Lagroum a déjà pris part à plusieurs manifestations internationales dont le festival du défi de lecture tenu en octobre 2017 à Dubai (émirats arabes unis).
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit l’a honoré lors d’une cérémonie tenue au palais de la culture «Moufdi Zakaria» à Alger l’an dernier en l’honneur des lauréats du concours national «Défi de lecture» qualificatif pour le festival de Dubai.

Un tremblement de terre de 3,9 degrés à Tiaret
Un tremblement de terre d’une magnitude de 3,9 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistré vendredi à 08h17 dans la wilaya de Tiaret, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 14 Km au nord de Sidi Hosni dans la wilaya de Tiaret, précise la même source.

Une algue toxique se répand le long des côtes suédoises
La chaleur estivale a provoqué la propagation d’une algue vert-bleu le long des côtes maritimes suédoises, et des avertissements ont été publiés invitant à garder enfants et animaux hors de l’eau, a rapporté jeudi la chaîne de télévision suédoise SVT. Cette algue toxique provoque nausées, fièvres, vomissements et irritations lorsqu’elle entre en contact avec la peau. C’est dans le sud de la Suède que la situation est la plus grave. «Nous mettons en garde la population de ne pas nager dans les eaux troubles, ni dans toute zone où on peut apercevoir des algues ou quelque chose qui pourrait être des algues», a déclaré sur SVT la microbiologiste Caroline Schonning, de l’Agence de santé publique suédoise.
Cette algue émet une toxine qui peut causer des dommages, en particulier chez les enfants, plus sensibles que les adultes. Les animaux sont également vulnérables à cette toxine et des décès de chiens ont même été signalés. La chaleur extrême cet été a porté la température de l’eau jusqu’à 23 ou même 25 degrés Celsius. Selon SVT, cette température est idéale pour les algues vert-bleu, leur permettant de proliférer. Ce problème est encore aggravé par la faiblesse des vents et donc la stagnation des eaux marines. Selon les prévisions, cette situation devrait culminer ce week-end puis reculer la semaine prochaine avec l’arrivée d’un air plus froid et de vents.

L’Arabie saoudite promet une saison du hadj sans épidémie
Le ministère saoudien de la Santé a souligné que la saison du hadj qui se déroule actuellement n’avait jusqu’à présent été marquée par aucune épidémie, a rapporté mardi la chaîne d’informations locale Al-Arabiya. Les rituels du hadj doivent être effectués à la mi-août et se dérouleront avec des mesures sécuritaires et sanitaires strictes afin d’assurer la sécurité des pèlerins, a déclaré le ministère. Le ministère suit également les développements et changements de la situation sanitaire mondiale en coopération avec l’Organisation mondiale de la santé et avec d’autres institutions sanitaires internationales, a-t-il souligné.

En Colombie, une chienne anti-drogue menacée par les trafiquants
Pour avoir porté des coups décisifs aux narcotrafiquants colombiens, Sombra, chienne anti-drogue, est menacée par le sanguinaire Clan del Golfo, pire gang du pays. Au point que la police a préféré la mettre à l’abri. «Sombra n’est pas la seule à avoir reçu des menaces, beaucoup d’autres chiens policiers en sont l’objet au quotidien», explique à l’AFP Jeison Cardona, instructeur canin des forces de l’ordre. Mais cette fois, les autorités ont préféré placer en lieu sûr ce berger allemand femelle âgée de six ans qui était devenue le cauchemar d’un puissant groupe de narcotrafiquants. La Colombie est le premier producteur mondial de feuilles de coca, matière première de la cocaïne, avec 146.000 hectares de plantations, et aussi le plus grand producteur de cette drogue avec 866 tonnes en 2016, selon l’ONU. Ce gang, formé par des paramilitaires d’extrême droite démobilisés en 2006, s’est réduit de 4.000 hommes armés à environ 1.100 depuis l’offensive lancée à son encontre par le gouvernement en 2015, selon les autorités. Plus de 200 tonnes de cocaïne, pour une valeur dépassant les six milliards de dollars (5,1 milliards d’euros), lui ont été confisquées ces trois dernières années. Affaibli, il serait en train de négocier sa reddition, selon les autorités. La relation conflictuelle de Sombra, ombre en français, avec ce groupe armé remonte à 2016. Cette année là, elle découvre 2,9 tonnes de cocaïne dans le port d’Uraba (nord-ouest) cachées dans «un conteneur de bananes» à destination d’Anvers, en Belgique. Une prouesse renouvelée en mai 2017, quand elle renifle 1,1 tonne de poudre blanche cachée dans de la pulpe de fruits dans un entrepôt de Santa Marta, sur la côte caraïbes. Durant ses cinq années d’activité, Sombra a déjà trouvé 9 tonnes de drogue, toutes substances confondues.