Milat

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL SE SAISIRA BIENTÔT DE SON RAPPORT : Le vice-PDT de l’ANIE s’exprime au « Courrier d’Algérie »

Abdelhafid Milat, vice-président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), a annoncé hier que le rapport final sur les élections présidentielles du 12 décembre 2019 sera officiellement sur la table de Kamel Fenniche, président du Conseil constitutionnel, dans les prochains jours.

En effet, dans une déclaration faite au Courrier d’Algérie, le vice-président de l’ANIE a affirmé que le rapport final sur les présidentielles du 12 décembre est prêt à 99% et qu’il sera déposé au niveau du Conseil constitutionnel avant l’achèvement du délai fixé par la loi. « La commission chargé de la rédaction du rapport final sur les échéances présidentielles passées travaille sans arrêt afin de le déposer dans son temps», explique-t-il, ajoutant que le rapport contient tous les détails sur le processus électoral, depuis son début jusqu’à la fin.
C’est-à-dire, « depuis la convocation du corps électoral, le 15 septembre, jusqu’à l’approbation des résultats des présidentielles par le Conseil constitutionnel,  le 16 décembre dernier». « Selon la loi, le Conseil constitutionnel nous donne un délai de 45 jours après l’annonce officielle des résultats des élections pour remettre notre rapport final sur ces dernières», renvoie de ses propos notre interlocuteur, expliquant notamment la procédure légale à suivre.
Ce rapport est « vaste  contenant beaucoup de détails sur l’opération électorale et la campagne électorale des candidats. Aujourd’hui les membres de l’ANIE ont réussi à avancer dans leur travail. Il faut savoir que cette tâche n’était pas facile car nous recevons, explique le vice-président de l’ANIE, des rapports de toutes les wilayas ainsi que les rapports des commissions nationales». Il en veut pour exemples, les commissions de la communication, d’organisation, de suivi, et d’agrémentations». En fait, « ces commissions prépareront leurs propres comptes rendus sur le déroulement des présidentielles à leurs niveaux avant qu’ils soient transmis au siège central pour élaboration du rapport final», détaille de ses explications le même responsable.

«L’ANIE n’est pas concernée par le volet financier»
Concernant l’avancement du travail du rapport, Abdelhafid Milat a révélé que 99% du travail a été fait par la commission qu’il sera déposé dans les prochains jours, avant la fin du mois, et avant l’expiration du délai accordé par la loi et qui ne doit pas dépasser les quarante-cinq (45) jours. Dans le fond, notre interlocuteur qualifie ce rapport de « positif ». En outre, Abdelhafid Mila, qui est également président du CNES (Conseil national des enseignants du supérieur), a éclairci davantage ses explications, indiquant que ce rapport porte seulement sur le déroulement de l’opération électorale du 12 décembre. Qu’en est-il du volet financier ? «Ce travail ne concerne pas le côté financier pendant la présidentielle, que ce soit à la campagne électorale des cinq candidats ou bien notre budget accordé (celui de l’ANIE, ndlr) », souligne-t-il à ce titre. Et d’ajouter que «nous avons focalisé sur le déroulement des élections en relevant tous les côtés négatifs et positifs. Aussi le rapport a touché le travail de l’ANIE durant cette période ». Enfin, Milat, comme pour se préserver de tout reproche, rappelle qu’ « il s’agit d’une première expérience de l’ANIE, faite dans une situation très délicate et exceptionnelle», évaluant que, malgré cet état de fait, le travail de l’autorité a été « très positif » et que cette dernière a réussi le « défi ». Preuve en est, «nous n’avons reçu aucun recours », conclut-il.
Sarah Oubaraham