Sa rencontre avec Bouchareb et ses déclarations fortes intriguent les observateurs : L’intriguant retour au FLN de Abdelaziz Belkhadem

L’ancien chef de gouvernement, également ex-SG de FLN, Abdelaziz Belkhadem, a marqué hier sa grande rentrée médiatique, en se rendant au siège du parti à Hydra (Alger), pour rencontrer le coordinateur de l’instance dirigeante du FLN. Son regain de contacts avec la base du parti occupe récemment l’espace médiatique et laisse aussi des doutes sur un éventuel retour à la direction de l’ancien parti unique.
A la fin de sa rencontre avec Bouchareb, il a notamment dit que le FLN n’était « ni une société par actions, ni encore moins à vendre ou à louer ». Belkhadem a aussi loué l’action salutaire de Bouteflika qui a permis de relever le parti et d’insuffler un sang nouveau grâce au potentiel des cadres en son sein ».
La question du retour de Abdelaziz Belkhadem aux commandes s’impose toujours au Front de libération nationale. L’ancien secrétaire général a effectué un premier pas, en rencontrant, hier dans l’après-midi, Mouad Bouchareb, coordinateur de l’instance collégiale dirigeante et provisoire du parti, au siège des « Six libres ». Au programme : se concerter avec la nouvelle direction du parti, dans le cadre des séries de rencontres entamées avec les anciens cadres et dirigeants du parti pour rassembler les militants et aussi mettre en place le comité exécutif avec comme priorité la tenue d’un congrès extraordinaire. Belkhadem aurait profité pleinement de la rencontre pour renouer avec le parti et ses dirigeants. C’est très visible, lui qui a été contraint d’opérer une longue traversée du désert, vu qu’il a tant souffert à cause du SG sortant qui a tout fait pour le marginaliser. De quoi s’offrir aussi quelques dividendes politiques. Car depuis l’annonce de la démission de Djamel Ould Abbès qui a provoqué la surprise de la base, et la dissolution du bureau politique et le comité central du parti, les initiatives de rencontres et de consultations menées par la nouvelle équipe dirigeante ont suscité de grands appétits, dont la future composante du comité exécutif. Il faut dire que le siège du FLN est très agité ces derniers temps. Confronté à des oppositions dans un premier temps, le coordinateur Mouad Bouchareb, qui a succédé à Ould Abbès le 25 novembre dernier, a pu réunir des poids lourds. Devant lui, se sont défilé à tour de rôle : Abdelkrim Abada, Abderrahmane Belayât (anciens coordinateurs de redressement), Salah Goudjil, Mohamed Boukhalfa, Mohamed Alioui et Abdelaziz Belkhadem. Des sources évoquent même des rencontres similaires avec les anciens SG du parti, Amar Saadani et Djamel Ould Abbès. Effacé complètement de la scène politique depuis 2015, Belkhadem est devenu un sujet polémique ces derniers mois. Son retour tonitruant hier prélude-t-il d’une nouvelle configuration au sein du vieux parti ?
Hamid Mecheri