Kouki

Nabil Kouki, entraîneur de l’ES Sétif : «Nous devons relever la tête rapidement»

L’entraîneur tunisien de l’ES Sétif, Nabil Kouki, a souligné la nécessité de « réagir et de relever la tête rapidement », après la lourde défaite concédée mardi soir en déplacement face au MC Oran (4-0), dans le cadre de la 31e journée du championnat de Ligue 1 de football.

« Le groupe doit retrouver son âme qui faisait sa force, pour essayer de réagir et relever la tête rapidement, dès le prochain match (samedi à domicile face à la JS Saoura, ndlr). L’équipe est condamnée à renouer avec la victoire », a indiqué le coach de l’Entente aux médias, à l’issue de la partie.
Amoindrie par l’absence de plusieurs éléments, dont certains testés positifs au Covid-19, l’Entente a sombré du côté d’El-Bahia, en alignant un troisième match sans victoire face à une équipe oranaise complètement déchaînée. L’ESS est en train de marquer le pas dans la course au titre, ce qui a permis à son dauphin le CR Belouizdad, vainqueur à domicile face à l’ASO Chlef (2-1), de revenir à sa hauteur en tête du classement, avec un match en moins à disputer sur ses bases face à la JS Kabylie.
« Nous n’avons jamais imaginé un tel scénario, même si nous avons évolué amoindris par l’absence de plusieurs joueurs, notamment au milieu de terrain. Nous avons commis deux erreurs individuelles qui ont permis à l’adversaire de marquer les deux premiers buts », a-t-il ajouté.
Confrontés à une crise financière depuis le début de la saison, les joueurs ont fini par réagir en séchant la séance d’entraînement qui devait se dérouler samedi, en guise de protestation contre le non payement de leurs salaires. « La préparation du match face au MCO a été perturbée en raison du mouvement de grève enclenché par les joueurs qui a fini par nous faire perdre notre concentration. J’ai confiance en mon équipe, à condition qu’elle retrouve sa vraie valeur », a-t-il conclu.