Urgence

Constantine : une quarantaine de cas d’intoxication alimentaire à Ibn Ziad

Une quarantaine de personnes ont été victimes d’une intoxication alimentaire collective après avoir pris des repas dans un fast-food implanté dans la commune d’Ibn Ziad (nord-ouest de Constantine), a-t-on appris mercredi auprès de la direction locale du commerce. Les personnes touchées ont pris des repas dans un commerce dédié à la restauration rapide avant de présenter par la suite les symptômes d’une intoxication alimentaire, a précisé à l’APS le directeur du commerce, Rachid Hedjal. Les personnes intoxiquées, tous âges confondus, ont été prises en charge au service des urgences médicales de la polyclinique de la même commune, relevant de la daïra de Hamma Bouziane, ont indiqué de leur côté les services de la direction de la santé et de la population (DSP). Les victimes de cette intoxication ont quitté cet établissement de santé après avoir reçu les soins nécessaires, a affirmé la même source. Des procédures à l’encontre du propriétaire de ce fast-food portant fermeture du commerce ont été prises par les services de la direction du commerce en étroite coordination de ceux de la police, a-t-on indiqué.

Un cas de cancer sur 25 est lié à l’alcool, selon une étude
Environ 4% des cas de cancer détectés l’an dernier dans le monde (soit 740.000) sont liés à la consommation d’alcool, y compris modérée, selon des estimations du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) publiées mercredi. La plupart (86%) de ces cancers attribuables à l’alcool sont associés à une consommation «à risque et excessive» (plus de deux boissons alcoolisées par jour), selon l’étude. Mais une consommation «légère à modérée» (jusqu’à deux verres d’alcool par jour) représente tout de même «un cas sur sept attribuables à l’alcool, c’est-à-dire plus de 100.000 nouveaux cas de cancer dans le monde» en 2020, estime dans un communiqué le Circ, qui dépend de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Cela montre «la nécessité de mettre en oeuvre des politiques et des interventions efficaces pour sensibiliser le public au lien entre la consommation d’alcool et le risque de cancer, et pour réduire la consommation globale d’alcool», commente l’une des responsables du Circ, la Dr Isabelle Soerjomataram. Publiée dans la revue médicale The Lancet Oncology, l’étude a listé sept cancers dont le risque est augmenté par la consommation d’alcool: cavité buccale, pharynx, larynx, oesophage, côlon-rectum, foie et sein chez les femmes (soit 6,3 millions de cas en 2020).

Plus de 1.200 migrants tunisiens arrivés illégalement en Italie en juillet
Pas moins de 1.276 Tunisiens, profitant de l’amélioration des conditions climatiques, ont réussi à atteindre, illégalement, les côtes italiennes en juillet, tandis que 70 tentatives de traversée ont été avortées et 1.142 migrants interceptés, a indiqué mercredi le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES). Dans son rapport sur les flux migratoires au premier semestre, le FTDES précise que de janvier à la mi-juillet, le nombre total des migrants arrivés en Italie a atteint 4.238, alors que 516 tentatives ont été mises en échec et 8.776 migrants interceptés. En juin, 976 migrants tunisiens sont arrivés sur les côtes italiennes, soit une augmentation de 60% par rapport à mai, alors que ces arrivées de Tunisiens représentent 14,4% du total des arrivées en Italie, soit le deuxième contingent de migrants au premier semestre de l’année, selon la même source. Par ailleurs, la présence de mineurs de diverses nationalités ne cesse de croître, ceux atteignant l’Italie représentant 16,2% du total des arrivées en Europe.

Repêchage de la dépouille d’un enfant d’un puits de 27 m de profondeur à Blida
Des éléments de la Protection civile de Blida ont repêché, mardi, la dépouille d’un enfant de 4 ans, mort après être tombé dans un puits de 27 mètres de profondeur, a indiqué un communiqué de ce corps constitué. Selon le document, l’unité de la Protection civile de la daïra de Bouinane, soutenue par l’unité des plongeurs et le groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux, ont effectué une intervention aux environs de 11H00 à la cité Amroussa, en vue du repêchage de la dépouille mortelle d’un enfant tombé dans un puits d’eau de 27 m de profondeur. La dépouille a été transférée au secteur sanitaire de Bouinane, selon la même source.

Un mort et cinq blessés dans un accident de la route à M’sila
Une (1) personne est morte et cinq (5) autres ont été blessées dans un accident de la circulation survenu, mardi, sur la RN 89 au lieu-dit Laanag, relevant de la commune d’El Hamel (wilaya de M’sila), a-t-on appris auprès de la direction locale de la Protection civile. L’accident s’est produit suite à une collision entre deux véhicules touristiques, a précisé la même source, soulignant que l’accident a provoqué la mort d’une femme âgée de 50 ans et causé des blessures à cinq autres personnes. Les victimes ont été transférées vers l’hôpital de Boussaâda, a-t-on ajouté . Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les causes exactes de cet accident, a-t-on conclu.

Forte hausse des décès de migrants rejoignant l’Europe par la mer
Le nombre de migrants décédés en mer en tentant de rejoindre l’Europe a plus que doublé cette année, a indiqué mercredi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui appelle les États à prendre des mesures urgentes. Selon les statistiques publiées par l’OIM dans un nouveau rapport, au moins 1.146 personnes sont mortes en mer en tentant de rejoindre l’Europe au cours du premier semestre 2021.
En 2020, 513 avaient péri au cours de la même période, et 674 en 2019. «Les organisations civiles de recherche et de sauvetage ont continué à se heurter à des obstacles importants, la majorité de leurs bateaux étant bloqués dans les ports européens en raison de saisies administratives et de procédures pénales et administratives en cours contre les membres d’équipage», constate le rapport.

Algeria Startups Challenge : trois projets innovants dans le domaine de la finance primés
Trois projets innovants dans le domaine des technologies de la finance réalisés par des start-up ont été désignés mardi lauréats de la troisième édition du programme «Algeria Start up Challenge». C’est au cours d’une cérémonie de clôture, organisée à Alger, en présence notamment des dirigeants d’entreprises publiques, de compagnies d’assurances et d’établissements bancaires, ainsi que de responsables d’institutions économiques, que les noms des 3 projets gagnants ont été dévoilés. Ainsi, le comité de jury présidé par Abdelhakim Berrah, président de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de la Bourse (COSOB) a sélectionné à l’occasion d’une séance de présentation et d’audition trois projets innovants pour trois thématiques différentes en rapport avec le monde de la finance. Il s’agit de la thématique «Insurtech», pour laquelle le choix du jury a porté sur la solution «Amentech», qui propose aux assureurs un service de dématérialisation du guichet de l’assurance sinistre et qui permet aux souscripteurs d’assurance automobile de faire leur constat en ligne juste après leur accident en joignant photos et témoignages sur le sinistre. S’agissant de la thématique «Fintech», c’est la solution de GCM (Global Cash Management) qui a gagné les faveurs du comité de sélection. Cette application offre aux commerçants des microcrédits à travers des contrats de vente à tempérament à des acheteurs recrutés, identifiés et acceptés par GCM. Quant à la thématique «Regtech» qui représente les acteurs qui gravitent autour de la réglementation financière, le jury a opté pour la solution «Moustachari» une plateforme spécialisée dans les services juridiques permettant la gestion et suivi des cabinets, des maitre-avocats, des huissier de justice et des notaires.