Tebboune entretien

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE S’ADRESSE À LA PRESSE NATIONALE : « L’esprit patriotique de nos journalistes a eu raison des ennemis de la Patrie »

Dans un message adressé hier à la famille de la presse nationale, le président Tebboune, qui réitère la reconnaissance de l’État envers les journalistes jaloux de la souveraineté de leur pays chèrement acquise et, aujourd’hui encore, défenseurs de l’Algérie face à la guerre de quatrième génération que lui fait l’ennemi, distingue la liberté d’expression comme principe fondamental du métier, ainsi consacré dans la Constitution, des actes plumitifs commis pour nuire à la Nation. « J’aimerais réitérer, à cet égard, toute ma reconnaissance à ceux restés fidèles à l’Algérie, libre et souveraine, parmi les femmes et hommes de la presse nationale qui ont enrichi, avec leurs expériences, les acquis de la presse démocratique et pluraliste, dont les missions ont été confiées à une nouvelle génération de journalistes, devenus un des piliers de l’immunisation de l’Algérie et de la pérennisation de sa stabilité et de sa sécurité nationale », assure le chef de l’État dans son message à l’occasion de la Journée nationale de presse. Et au Président de de revenir sur la sale guerre de nouvelle génération qui prend pour cible l’Algérie : « Des guerres s’inscrivant dans le cadre de plans aux facettes multiples s’attaquant à l’existence de notre pays, voire à son identité séculaire à travers des complôts savamment orchestrés pour saper le décollage de l’Algérie nouvelle, déterminée à recouvrer son rôle pionnier à l’échelle régionale et la place qui lui sied dans les foras internationaux », rappelle-t-il, pointant du doigt, sans la nommer, l’alliance Makhzen-sioniste. C’est-à-dire, « de nombreuses parties conspiratrices qui recourent à des méthodes d’espionnage et de guerre cybernétique intensifiées, s’employant à porter préjudice à l’histoire et à la mémoire de la Nation… » Face au complôt, le chef de l’État affirme que l’Algérie « avortera ces tentatives vaines grâce à la vigilance des Algériennes et Algériens, et aux lignes de défense chevronnées de la Nation auxquelles adhèrent les enfants du secteur de la presse nationale avec leur haut sens de professionnalisme et leur engagement indéfectible ». Aux journalistes algériens qui, grâce à leur esprit patriotique,  s’érigent en rempart contre les « mensonges et à la désinformation émanant des parrains d’une guerre cybernétique, ignoble et structurée », ils se dressent aussi « contre leurs larbins qui œuvrent à nuire à l’Algérie en mobilisant des sites électroniques noyés dans la trahison de la Patrie et de la Nation », dira le président de la République à ce propos. Son long message, le chef de l’État le conclut par présenter ses « vœux les meilleurs », et souhaite à la corporation de la presse « plein succès dans la satisfaction des aspirations de l’Algérie à une presse influente et concurrentielle grâce aux compétences que recèle notre pays, des compétences en mesure de jeter les fondements d’une presse démocratique, pluraliste et libre au service de la société ».
F. G.