TERRO

L’ANP lève le voile sur l’identité des six terroristes éliminés à Tipaza

Eliminés par l’Armée nationale populaire début janvier dernier, au cours d’une opération antiterroriste menée dans la wilaya de Tipaza, à Messelmoune plus précisément, six criminels ont pu être identifiés, apprend hier dans un communiqué, le ministère de la Défense nationale.
« Suite à l’opération exécutée par des détachements de l’Armée nationale populaire à Messelmoune, wilaya de Tipaza, les 02 et 03 janvier 2021, qui s’est soldée par l’élimination de six (06) terroristes et la récupération de (06) armes à feu et une quantité de munitions, il a été procédé à l’identification des six criminels abattus », précise le MDN. Il s’agit, en l’occurrence, selon la même source des dénommés :
• Ould Bouamama Ali, qui avait rallié les groupes terroristes en 1998 ;
• Namoudi Hassan, qui avait rallié les groupes terroristes en 2008 ;
• Namoudi Fethi, qui avait rallié les groupes terroristes en 2008 ;
• Bouira Mohamed Amine, qui avait rallié les groupes terroristes en 2018;
• Tarzout Fayçal, qui avait rallié les groupes terroristes en 2019 ;
• Belhabchia Mohamed, qui avait rallié les groupes terroristes en 2019.

Djerad reçoit l’ambassadeur de Chine en Algérie
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a reçu, hier à Alger, l’ambassadeur de la République populaire de Chine en Algérie, Li Lianhe, indique un communiqué des services du Premier ministre. Les discussions ont porté sur « l’état et les perspectives des relations bilatérales, en particulier les projets prioritaires de la coopération algéro-chinoise, à la lumière du Partenariat stratégique global (PSG) qui lie les deux pays », précise le communiqué. L’audience a également été « l’occasion d’aborder l’ensemble des questions liées à la coordination des efforts des deux pays dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, y compris le suivi de l’acquisition par l’Algérie du vaccin développé par la Chine », souligne la même source. L’audience qui a eu lieu au Palais du gouvernement, « s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed et du Directeur général de l’Institut Pasteur, Fawzi Derrar », ajoute le communiqué.

Constantine : les ménages s’accommodent de l’e-paiement des factures d’électricité
Le paiement électronique des factures de gaz et d’électricité de la Société algérienne de distribution de l’électricité et de gaz (SADEG) a connu une augmentation de l’ordre de 30% entre le début de la pandémie de Covid-19 en mars dernier jusqu’à fin 2020, a indiqué, hier, la responsable de communication de la concession de la SADEG, Ouahiba Takhrist, reprise par l’APS. « Au cours du mois de mars, au tout début de l’apparition de l’épidémie de coronavirus, le pourcentage des paiements en ligne des redevances de consommation d’énergie était de l’ordre de 10 % uniquement, avant de passer à 21% au mois d’avril, à 24 % au mois de mai, et d’atteindre 30% à la fin de l’année 2020″, a-t-elle précisé. Selon la même responsable, la campagne intitulée « payez en toute tranquillité » lancée par l’entreprise en direction de ses abonnés, durant le confinement, a permis de sensibiliser les citoyens aux différents modes de règlement des factures d’électricité et de gaz, notamment par le biais de la carte interbancaire (CIB) et la carte monétique Edahabia d’Algérie Poste. La même source a également souligné que le paiement en ligne a permis aux abonnés de s’acquitter de leurs factures, évitant ainsi l’endettement et le cumul des factures impayées sans faire le déplacement et surtout sans frais supplémentaires, et ce, bien que l’entreprise avait décidé durant la période de confinement de ne pas recourir à la coupure du courant électrique dans les foyers jusqu’à la fin de la crise sanitaire.

Un détenu palestinien entre la vie et la mort dans les geôles sionistes
Le centre palestinien d’étude sur les prisonniers a rendu public un communiqué fort préoccupant concernant la détérioration continuelle de l’état de santé du détenu Hussein Mohamed Mousalma. Agé de 37 ans, ce prisonnier, détenu depuis 2002, et condamné injustement, à une peine de prison de 20 longues années en a purgé la quasi-totalité. L’occupant sioniste refuse toute perspective de libération du palestinien, alors qu’il est dans état comateux, placé, après que son état a atteint un seuil critique sous respiration artificielle depuis plusieurs jours. Souffrant d’une leucémie au stade finale, l’état de santé de ce détenu n’a eu de cesse de se dégrader à cause des graves et volontaires négligences médicales dont il a souffert durant toute la longue période de sa détention. Hussein Mohamed Mousalma victime d’un système colonial, dont son système de justice, risque de décéder incessamment s’il n’est pas libéré dans les meilleurs délais, et correctement pris en charge sur le plan médical. La politique d’apartheid appliquée par l’entité sioniste en Palestine est allée jusqu’à priver les détenus palestiniens des soins et aussi du vaccin contre le coronavirus.

L’Etusa prolonge ses horaires de service jusqu’à 19h
L’Etablissement public de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) a annoncé hier, la prolongation des horaires de service de transport jusqu’à 19h, suite au réaménagement du confinement partiel à domicile dans la capitale. « Suite à l’allongement des horaires de confinement au niveau de la wilaya d’Alger, nous vous informons que l’Etusa prolonge ses horaires de travail. Ainsi le dernier départ est prévu à 19h au lieu de 18h », écrit l’entreprise publique dans une publication sur sa page Facebook. La wilaya d’Alger avait annoncé, mardi soir, la réadaptation des horaires du confinement partiel à domicile, de 22h à 5h du matin, avec prolongation de l’activité des commerces jusqu’à 21h00, à partir de la journée d’hier.

Neuf soldats maliens tués dans une attaque
Neuf soldats maliens ont été tués mercredi dans une attaque contre leur poste dans le centre du Mali, selon un nouveau bilan divulgué par des responsables sécuritaires. Le poste de Boni, entre Douentza et Hombori dans la région de Mopti, a été attaqué vers 6H00 (locales et GMT) « par des individus lourdement armés à bord de véhicules blindés », a dit un de ces responsables, cité par des médias. Le camp a subi des dégâts importants et les assaillants ont emporté beaucoup de matériel, a-t-il dit. Un responsable militaire malien avait indiqué que les assaillants avaient subi « des pertes importantes ». Un précédent bilan de cette attaque faisait état de quatre soldats tués.

Un carambolage spectaculaire fait 32 morts en Ouganda
La collision a eu lieu peu avant minuit près de Kasese, dans l’ouest de l’Ouganda, selon la Croix Rouge, rapportent des médias locaux. Tout a commencé lorsqu’un camion en surcharge, transportant un cercueil et les proches du défunt, a d’abord percuté une voiture. « La route est étroite, elle est en construction et il faisait noir », a expliqué Irene Nakasiita porte-parole de la Croix-Rouge. Cet accident a provoqué un carambolage : deux camions en provenance de Kasese ont percuté les véhicules déjà accidentés, et un troisième venant dans l’autre sens s’est également retourné à cause du choc. Les équipes de la Croix Rouge et l’armée ougandaise ont évacué la trentaine de cadavres et les cinq survivants. Les routes et les véhicules mal entretenus sont monnaie courante en Ouganda. Le taux d’accidents de la route dans le pays fait partie des pires du monde. Les accidents mortels y sont de plus en plus fréquents. Leur coût pour ce pays enclavé d’Afrique de l’Est est estimé à 5 % de son produit intérieur brut chaque année, selon un rapport des Nations unies datant de 2018.

Quatre militaires de l’armée tunisienne tués par une mine
Quatre militaires tunisiens ont été tués hier par l’explosion d’une mine dans une zone montagneuse du centre de la Tunisie lors d’une opération antiterroriste, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense, Mohamed Zekri. « Les quatre militaires qui faisaient partie d’une unité militaire chargée de mener une opération de ratissage au Mont Mghila pour la recherche d’éléments terroristes, ont été victimes de l’explosion d’une mine artisanale », a précisé Mohamed Zekri à l’AFP. Cette zone est située entre le gouvernorat de Kasserine et celui de sidi Bouzid.