Senat

IL AFFIRME QUE SES MESURES SONT D’ESSENCE « NOVEMBRISTE » : Le Conseil de la nation à fond avec le Président

Le bureau du Conseil de la nation a réaffirmé son adhésion pleine et totale à la politique du président de la République tendant à rassembler toutes les composantes de la Nation et à réunir toutes les filles et les fils de ce pays.

Dans un communiqué, rendu public mardi, la Chambre haute du Parlement national a réitéré son appui à toutes les mesures « novembristes »  prises par le président de la République depuis son accession à la magistrature suprême, en respect de ses 54 engagements pris devant le peuple et contenus dans son programme électoral, en passant par la consécration du 8 mai comme Journée nationale de la mémoire, le lancement d’une chaîne de télévision consacrée à la mémoire et à l’Histoire, pour aboutir à la révision de la Constitution le 1er novembre 2020, corollairement aux efforts consentis par l’État en vue du développement de l’économie et la préservation du caractère social de l’État dans le cadre d’une valorisation indubitable du legs de novembre, précise le même document. Ces mesures ont abouti à des résultats tangibles et palpables qui vont dans le sens de consolider le lien entre le Président et le peuple algériens relève la même source, soulignant que Abdelmadjid Tebboune est considéré comme un rassembleur. À cet effet, le communiqué fait référence à la transition démocratique et la rupture effective avec tous les stéréotypes et les simulacres d’élections, soulignant, par ailleurs, que la main tendue par le Premier magistrat du pays, s’inspire et puise ses références de la Déclaration du 1er Novembre 1954. La réalisation des objectifs du président de la République est intimement liée à la clairvoyance et à la perspicacité du peuple algérien, et au degré de conscience et de perception de ses nobles desseins par toutes les composantes de la Nation en s’inspirant des qualités et des caractéristiques des pionniers du Mouvement national, relève la même source, rappelant que ces derniers avaient renoncé, après le déclenchement la Révolution du 1er novembre 1954, à leurs appartenances politiques pour mettre en avant l’intérêt suprême du pays, ce qui a donné naissance à la plus glorieuse Révolution des temps modernes.  Dans ce sens, le Bureau du Conseil invite l’ensemble des acteurs sur la scène nationale à prendre exemple de leurs aïeux, en œuvrant à rassembler toutes les énergies par le biais d’un front de l’Algérie nouvelle notamment et en cette conjoncture où nous nous apprêtons à célébrer le 60ème anniversaire de l’Indépendance.
Ania Nch