Djanet

FESTIVITÉS AMAZIGHES DU TOURISME ET DE L’ARTISANAT À DJANET : L’identité et la culture amazighes à l’honneur

Le coup d’envoi de festivités amazighes du tourisme et de l’artisanat sera donné, aujourd’hui, au niveau du Centre national supérieur de la formation professionnelle et d’Apprentissage de Djanet (420 km Sud d’Illizi), par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, qui sera accompagnén à cette occasion, par le secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad.

Ainsi, le centre d’apprentissage en question, implanté dans la perle du Tassili, Djanet, ouvrira ses portes en cette matinée, pour accueillir jusqu’au 11 mars prochain, pour abriter un séminaire intitulé, «L’artisanat : identité, culture et économie.» le séminaire sera animé par un panel d’universitaires et de professionnels du tourisme et de l’artisanat,» a-t-on appris d’un communiqué rendu public hier, par le ministère du Tourisme. Le programme tracé à cette occasion a également prévu la tenue de deux autres ateliers. Le premier devra s’axer autour de la traduction du portail électronique du ministère du Tourisme. Les travaux du deuxième atelier devront s’axer autour d’une approche, pour l’étude de «la codification du tifinagh pour l’amazighisation de l’environnement», précise la même source.
Dans ce sens, il est à rappeler que Djanet est située au pied du plateau du Tassili N’Ajjer, et se distingue par les gravures rupestres et vestiges archéologiques qui témoignent d’une civilisation ancienne où l’homme dessinait sur la roche exprimant ainsi, son mode de vie, avec des dessins.
Le programme des festivités amazighes du tourisme et de l’artisanat prévoit également la tenue de plusieurs parades organisées en signe de joie et de liesse populaire locale pour célébrer cette occasion.
Ainsi, les visiteurs et touristes de Djanet, principale ville du Sud-Est du Sahara algérien, auront plus de contacts sociaux et culturels avec les habitants de cette région et pourront également vivre leur quotidien au rythme des chants des femmes bleues et tambours accompagnées de danses des hommes des troupes folkloriques qui marqueront les festivités culturelles programmées à l’occasion.
Mohamed Amrouni