2E ÉDITION DU SALON INTERNATIONAL DE L'ENVIRONNEMENT

2E ÉDITION DU SALON INTERNATIONAL DE L’ENVIRONNEMENT : Plus de 140 exposants attendus

Sous le thème « Les énergies renouvelables hors réseau au service d’un environnement durable dans le Sud algérien et les zones enclavées », la deuxième édition du Salon international de l’Environnement et des Énergies renouvelables SIEERA commence aujourd’hui, à la Safex, pour se poursuivre jusqu’à dimanche prochain. Cette nouvelle édition connaîtra la participation de plus de «140 exposants nationaux et étrangers » selon les déclarations de la ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables.
Lors d’une conférence de presse, tenue mardi, au Palais des expositions d’Alger, à l’occasion de cet évènement, la ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati a annoncé que « ce Salon international de l’Environnement et des Énergies renouvelables verra la participation de 120 exposants professionnels et institutionnels algériens, ainsi que 22 exposants étrangers issus de sept pays dont la Chine, qui sera Invitée d’honneur » a indiqué Mme Zerouati en poursuivant : « ce rendez-vous incontournable est très important aux acteurs du secteur de l’environnement et des énergies renouvelables, car une superficie de 5 000 mètres carrés est consacrée à cette édition, contre une superficie de 2 500 mètres carrés durant l’édition précédente» a expliqué la ministre. Le Salon cible un public professionnel dont des opérateurs économiques versés dans le domaine de la protection de l’environnement et des Énergies renouvelables, des scientifiques et des étudiants, mais aussi, le grand public, en prévoyant un nombre de 15 000 visiteurs, qui devraient affluer vers ce Salon tout au long de ces quatre jours. Mme Zerouati a rappelé que « l’édition précédente avait enregistré 12 000 visiteurs dont 6 000 professionnels, durant laquelle 42 contrats entre différents opérateurs économiques ont été conclus » a-t-elle ajouté. Durant l’édition de cette année, la ministre a prévu des signatures de plusieurs conventions entre son département et les ambassades des pays étrangers qui prendront part à cet évènement, dont la Chine, l’Allemagne, la France, l’Italie, la Turquie, les Pays-Bas et la Corée du Sud. «Ces accords nous permettront d’effectuer des visites de terrain et d’échanger des connaissances en matières des Énergies renouvelable et de l’économie verte », a indiqué la ministre. Mme Zerouati a également annoncé « la signature d’une convention entre son ministère et celui de la Communication portant sur la formation des journalistes pour assurer un meilleur impact médiatique des campagnes de sensibilisation et d’information relatives à l’économie circulaire et la promotion et valorisation des Énergies propres et renouvelables » a-t-elle ajouté. Quant au choix du thème de cette édition, consacrée au rôle des énergies renouvelables dans le développement durable du Sud, et des zones enclavées, la ministre a souligné l’impératif de se pencher sur ces zones à travers la promotion des énergies propres génératrices de richesse et d’emploi, en exploitant leurs capacités et richesses pour réaliser des investissements adéquats aux spécificités de chaque région sans altérer l’environnement, et cela permettrait, selon la ministre «de lutter contre la pauvreté, pour stabiliser les populations de ces zones et de réduire le fossé entre le Nord et le Sud, à travers la création de la richesse et de l’emploi», a-t-elle soutenu. En marge du Salon, des conférences thématiques seront organisées par des Experts nationaux, et étrangers pour débattre plusieurs thèmes, dont la stratégie adoptée par le secteur pour promouvoir, valoriser et développer les énergies renouvelables, et leur apport dans le développement durable des régions éloignées du Sud, et des Hauts-Plateaux, le rôle des Énergies renouvelables dans le développement d’une économie circulaire en Algérie, notamment à travers les filières de valorisation énergétique et la gestion intégrée des déchets.
Lilia Sahed