9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNE

BENJAMIN NETANYAHOU : Criminel de guerre et corrompu

L’appareil judiciaire de l’entité sioniste ferme les yeux sur les crimes contre l’humanité dont est responsable Benjamin Netanyahou- qui s’en prend aveuglément à la population de Ghaza, enfants et femmes en priorité, dans sa tentative de génocide contre le peuple palestinien-, mais le poursuit, pour des raisons de politique intérieure, dans un procès pour corruption qui a repris hier 4 décembre à El Qods occupé, selon le site d’information russe Russia Today.
L’appareil judiciaire sioniste accuse Netanyahou non pas d’avoir ordonné le massacre d’enfants à Ghaza mais d’avoir reçu de la part de richissimes personnalités de grandes quantités de cadeaux pour environ 176 000 euros. Le procès de Netanyahou pour corruption n’est rien devant ses crimes contre l’humanité dont l’accusent les manifestants à travers le monde qui condamnent l’agression de l’entité sioniste contre Ghaza, commise par des soldats qui agissent par instinct bestial convaincus qu’ils bénéficient de l’impunité. Selon le correspondant d’Al Mayadeen, l’occupation sioniste a intensifié ses attaques de plus en plus violentes contre les zones résidentielles et les hôpitaux de Ghaza, entraînant un grand nombre de martyrs, de blessés et de disparus. Hier matin, le correspondant d’Al-Mayadeen affirmait que la nuit précédente a été la plus dure pour les civils de la bande de Ghaza, du nord au sud, car les bombardements effectués par l’aviation et par l’artillerie de l’armée sioniste ont fait de nombreux martyrs, alors que des obus et des raids violents ont touché diverses zones. Cela survient alors que le bilan de l’agression contre la bande de Gaza s’élève à plus de 15 500 martyrs et plus de 41 310 blessés, dont 70 % sont des enfants et des femmes.  L’occupation a commis des dizaines de massacres horribles et importants partout dans la bande de Ghaza, coûtant la vie à des centaines de martyrs et de blessés, tandis que des équipes spécialisées travaillaient pour extraire les blessés et les corps des martyrs sous les décombres, dès les premiers instants de ces massacres, avec de faibles capacités logistiques et médicales.
Des pertes infligées aux forces d’occupation
Au moins 30 Palestiniens sont tombés en martyrs et des dizaines d’autres ont été blessés, lundi, dans de nouveaux bombardements visant des habitations dans les quartiers d’Al-Zaytoun et d’Al-Shujaiya, à l’est de Ghaza, a rapporté l’agence de presse palestinienne Wafa.
Dimanche, les forces d’occupation sioniste ont détruit quelque 80 véhicules de la protection civile palestinienne, et ce, dans le but de compliquer le sauvetage des blessés. Selon les autorités palestiniennes, le bilan des martyrs est passé, lundi, à 15.899 et celui des blessés à près de 41.000. Al Mayadeen rapporte que les ailes militaires des factions de la résistance palestinienne continuent d’infliger des pertes aux forces d’occupation dans les combats intenses sur les axes de combat dans le nord de la bande de Gaza, en plus des embuscades et des affrontements des forces et des véhicules qui tentent d’avancer sur les axes du centre et du nord de la bande de Gaza.

Les raisons de l’aveuglement de Netanyahou
Les observateurs libres et indépendants ont démontré que Netanyahou maintient le cap de la guerre contre le peuple palestinien, pour échapper aux poursuites judiciaires menées contre lui par son camp. Les observateurs ont fait savoir que son aveuglement durant 59 jours contre la population de Ghaza, due principalement à l’humiliation du siècle qu’il a subie le 7 octobre 2023, lui permet de garder le soutien des extrémistes, d’autant plus  que sa vie politique ne peut compter sur  son parti Likoud. Il est confronté à l’exigence du mouvement des familles israéliennes des otages soutenu par la majorité de  l’opinion de l’entité sioniste  sous le slogan « ramenez les maintenant » qui a repris de plus belle, depuis vendredi dernier, suite à la décision du cabinet de Natanyahou de violer la trêve et de reprendre les bombardements hystériques contre Ghaza quitte à provoquer la mort de détenus israéliens, dont les militaires.  Le criminel Netanyahou et ses complices sionistes ont le feu vert des dirigeants des États Unis, et le soutien de leurs alliés occidentaux, en particulier le Royaume-Uni et la France qui mettent  leur véto contre toute résolution au Conseil de sécurité pour  l’arrêt de ce génocide.
M’hamed Rebah

Related posts

ROME, MILAN, DUBLIN, NEW YORK, WASHINGTON, LONDRES … : Soutien planétaire à la cause palestinienne !

courrier

TRITURATION DE GRAINES OLÉAGINEUSES : Le projet de Kotama à Jijel opérationnel juin prochain

Redaction

AHMED KATEB, EXPERT-CHERCHEUR EN RELATIONS INTERNATIONALES : « Le rapport américain est biaisé »

Redaction

COOPÉRATION SÉCURITAIRE ET COORDINATION DES ACTIONS DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME ET LA CRIMINALITÉ TRANSFRONTALIÈRE : L’Algérie hérite de la présidence du CEMOC  

Redaction

Djamel Belmadi : «On doit démarrer en force les qualifs du Mondial»

courrier

L’ALGÉRIE A FAIT ENTENDRE RAISON AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU : « Pas d’exode forcé des Palestiniens »

Redaction