makrip3

ALORS QU’EL-BINAA SE PRONONCERA SUR LA QUESTION CE VENDREDI : Vers une participation du MSP au Gouvernement

Il semblerait que le Conseil consultatif du Mouvement de la Société pour la Paix n’hésitera pas à participer dans la formation du nouvel Exécutif. C’est ce que d’ailleurs ont révélé les premières fuites médiatiques de la réunion tenue lundi au siège du parti. Cette réunion a été organisée après la rencontre de Abderrazak Makri et les cadres du MSP avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans le cadre des consultations pour la formation du nouveau Gouvernement. Selon Makri, le Chef de l’État lui a proposé la participation à l’Exécutif. Ainsi et selon des données rapportées par certains médias, le bureau national du parti semble accepté l’offre de Tebboune, malgré les craintes manifestées par Makri concernant l’existence d’un conflit dans ce cadre au sein du système exécutif du parti , et cela était clairement apparu lors de la désignation de El Hachemi Djaâboub ministre du travail dans le Gouvernement de Abdelaziz Djerad  sans faire référence au parti ; où la majorité de l’exécutif du MSP a refusé cette décision, selon Makri, sauf qu’aucune mesure n’avait été prise contre lui, ce qui donnait l’impression qu’il y avait un « accord » qui pourrait se confirmer avec la décision qui sera prise par le Conseil consultatif. Pour rappel, le président du MSP a révélé, dans un autre communiqué, qu’une réunion urgente du Conseil de la Choura (Consultatif) s’était tenue dimanche pour discuter de la question de la formation du gouvernement. Déclarant que le Bureau exécutif national « tiendra une autre réunion extraordinaire lundi, suivie d’une réunion d’urgence du Conseil national de la choura mardi pour trancher sur la question et prendre une décision à ce sujet ». En outre à l’issue de sa rencontre avec le président de la République qui a eu lieu ce même jour (dimanche), Makri a eu une occasion pour qu’il (le président, ndlr) exprime ses orientations et ses avis sur l’avenir après les élections législatives. On a évoqué de nombreux sujets ayant trait à l’économie, à la politique, au présent et à l’avenir. Ce fut une rencontre longue, fructueuse et riche. Nous avons convenu de rester en contact, a indiqué le chef du MSP à la presse. De son côté, le président du Mouvement El-binaâ, Abdelkader Bengrina, avait annoncé que sa position concernant sa participation dans la formation du Gouvernement sera tranchée vendredi. Selon un communiqué du parti le conseil consultatif (Majliss El-Choura) tiendra une réunion vendredi pour annoncer sa position à ce sujet.
Sarah Oubraham