Boumzar

AGENCES POSTALES : Boumzar rassure de la disponibilité des liquidités

Le ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar, a nié, hier, lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale chaîne 3, le manque de liquidité au niveau des centres postaux comme colporté çà et là. C’est dire le souci qui taraude l’esprit de l’autorité de la Poste quant à pourvoir les citoyens de suffisamment de liquidités pour pouvoir subvenir à leurs besoins à l’approche de la fête de l’Aïd El Adha.
« Il n y a pas une crise de liquidités au niveau des bureaux de poste, mais une perturbation de celle-ci, en raison des mesures de prévention restrictives prises par les autorités du pays, afin d’endiguer la propagation de cette maladie mortelle, entre effectifs réduits et rétrécissement des déplacements », a indiqué l’invité de la chaîne 3. Et d’ajouter : « Il est impossible de répondre aux demandes de retrait de plus de 3 millions de retraités en espace d’une journée ».
Pour limiter les files d’attente dans les bureaux de poste, en cette crise sanitaire, le ministre a insisté sur l’importance d’encourager les opérations à distance en utilisant le paiement électronique.
Pour mieux gérer le service au profit des retraités afin qu’ils puissent retirer leurs pensions dans de bonnes conditions, l’intervenant signale que le calendrier des pensions de retraite a été ajusté.
« Ce n’est pas évident pour nos retraités, mais on va leur expliquer et les accompagner. Il y aura des SMS pour les informer sur les jours des virements et éviter, ainsi l’affluence de trois millions de retraités, en 48 heures, sur les bureaux de poste », a-t-il expliqué.
Le ministre a fait savoir, par ailleurs, que « plus de 84 000 opérations monétiques ont été effectuées sur le réseau postal durant le premier semestre 2020 », tout en indiquant que rien que pour le mois de juin dernier, « les retraits ont atteint 374 milliards de dinars, dont plus de 73 milliards ont été retirés à partir des guichets automatiques (GAB), assurant les Algériens sur la disponibilité de liquidités à la veille de la fête de l’Aïd-el-Adha.
Le ministre a regretté, par ailleurs, le recours excessif des Algériens à la liquidité dans leur retrait, au détriment de l’usage de la carte d’or et autres prestations à distance qui, pourtant, outre la fluidité offerte, limitent également le contact interpersonnel en cette période de pandémie.

La 5G n’est pas à l’ordre du jour
Abordant la question du lancement de la 5G, le ministre, a affirmé que ce projet ne constitue pas, pour le moment, une priorité pour le gouvernement » car, ajoute-t-il, « sa mise en service nécessite une préparation rigoureuse ».
« L’urgence pour l’exécutif est de trouver des solutions pour une meilleure offre et équitable des prestations, à travers tout le territoire national », précisant que « son ministère travaille actuellement avec d’autres opérateurs pour un meilleur service internet ». L’hôte de Souhila El Hachemi a révélé, dans un autre registre, le lancement avant la fin de l’année en cours d’un paiement par code QR, et la numérisation de tous les services dans 4052 bureaux de poste, outre la réouverture après réaménagement des centres postaux fermés il y a plusieurs années durant la décennie noire.
Brahim Oubellil