AFP_110290-01-07.jpg

World Press Photo : l’image d’une fillette hondurienne en pleurs primée

Le cliché bouleversant d’une petite fille hondurienne en larmes, le regard tourné vers sa mère fouillée par un agent à la frontière américaine, s’est adjugé le prix de la photo de l’année du prestigieux World Press Photo. Cette image capturée en juin 2018 par John Moore, photographe de Getty, montre Sandra Sanchez et sa fille Yanela alors qu’elles sont appréhendées par des officiers, après avoir traversé illégalement la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Les juges ont estimé que ce cliché, qui a fait le tour du monde, illustre «une violence d’un autre type, qui est psychologique». Face à l’émoi général créé par la photo, le service américain des douanes et de la protection des frontières avait précisé que Yanela et sa mère ne figuraient pas parmi les milliers de migrants qui ont été séparés à leur arrivée aux Etats-Unis. «Néanmoins, le tollé général contre cette pratique controversée a entraîné le président Donald Trump à revoir sa politique en juin dernier», ont déclaré les juges du concours basé à Amsterdam. John Moore était en train de photographier les agents des services frontaliers dans la nuit du 12 juin, au coeur de la vallée du Rio Grande, lorsqu’ils ont arrêté un groupe de personnes qui tentaient de traverser la frontière. «Je pouvais voir la peur sur leurs visages, dans leurs yeux», avait confié à une radio américaine le photographe. La question sensible de l’immigration a également été mise en lumière jeudi dans la catégorie «World Press Photo Story of the Year Award» (Prix de l’année pour un reportage photo). Les juges ont plébiscité une série de photos prises en octobre 2018 par le photographe Pieter Ten Hoope, qui retrace le parcours de nombreuses familles ayant quitté le Honduras à bord d’une caravane afin de se rendre aux Etats-Unis. Ces clichés «témoignent d’un sens de la dignité élevé», a déclaré l’un des membres du jury. Cette année, les juges ont sélectionné les gagnants parmi quelque 78.800 images soumises par plus de 4.730 photographes du monde entier, selon les organisateurs.

Un tremblement de terre de 3.0 à Bordj Bou Arreridj
Un tremblement de terre d’une magnitude de 3.0 sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistré samedi à 17h56 dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 1 km au nord-ouest de Medjana (w. Bordj Bou Arreridj), précise la même source.

Environnement : L’humanité gâche le «capital» naturel de la planète
La surconsommation des ressources naturelles de la planète entame de manière irréversible son «capital écologique», a averti jeudi le célèbre documentariste naturaliste britannique David Attenborough. «Les systèmes financiers ont beaucoup en commun avec l’écosystème du monde naturel. Les deux sont des économies», a déclaré M. Attenborough à Washington lors des réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. «Quand vous placez un investissement (…), c’est bien si vous pouvez en tirer profit. Mais vous ne seriez pas suffisamment stupide pour consommer le capital. Pourtant, c’est ce que nous faisons tout le temps avec la nature», a déclaré le réalisateur de documentaires sur la faune de la BBC, qui s’entretenait avec la patronne du FMI, Christine Lagarde. Il a ajouté que les êtres humains et leurs animaux domestiques représentaient désormais 96% de l’ensemble des mammifères sur la terre. «Nous avons éliminé le reste», a-t-il déclaré. «Soixante-dix pour cent de toutes les espèces d’oiseaux ont disparu (…) Il est difficile d’exagérer le danger dans lequel nous nous trouvons. Nous sommes en plein processus d’une nouvelle extinction, à mi-chemin», a déclaré le biologiste de 92 ans. «Les premiers colons d’Amérique du Nord n’ont pas compris comment leur consommation d’une espèce affectait les populations d’autres espèces», a-t-il expliqué. Il a cité l’exemple de la chasse aux loutres de mer pour leur épaisse fourrure, qui a entraîné une augmentation des populations d’oursins, leur nourriture. Les oursins ont ensuite consommé plus de varech, réduisant ainsi les zones de reproduction pour les poissons, auparavant une grande source de richesse. «Lorsque vous supprimez les forêts de varech, le poisson ne peut plus survivre», a expliqué M. Attenborough. «Quand vous vous en rendez compte, vous pouvez vous en occuper, mais cela nécessite de le comprendre». Il a également lancé un signal d’alarme sur le changement climatique, auquel il est grand temps de faire face selon lui. «Avec le rythme auquel le climat change et se réchauffe, nous allons avoir de sérieux problèmes, à moins que nous ne mettions en œuvre l’Accord de Paris pour limiter cela», a-t-il déclaré. «Sinon, si nous continuons à penser que tout ira bien, nous nous dirigerons vers des catastrophes majeures. Aucun doute là-dessus».

Promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes porteurs de projets
Ooredoo Sponsor du Start-up Weekend Annaba
Ooredoo poursuit son soutien à la créativité des jeunes talents algériens en participant, en tant que Sponsor, au « Start-up Weekend Annaba », organisé du 11 au 13 avril 2019, à l’école supérieure des Technologies industrielles de Annaba.
Cette manifestation a regroupé plus de 80 participants, notamment des développeurs, des designers, des juristes, des innovateurs de formation marketing et des étudiants issus de différentes universités et grandes écoles algériennes.
Cette initiative vise à promouvoir l’entrepreneuriat et la création d’entreprises dans le cadre d’un concours et de challenges face à un jury composé d’experts, d’entrepreneurs confirmés, d’investisseurs et de représentants des sponsors.
A l’issue de cette compétition, Ooredoo a récompensé les porteurs de projets lauréats en leur offrant un soutien logistique et une pré-incubation au sein de son incubateur technologique de Annaba en mettant à leur disposition son expertise de l’industrie des télécommunications afin de leur permettre de concrétiser leurs projets.
La participation de Ooredoo au « Start-up Weekend Annaba» s’inscrit dans le cadre de sa stratégie d’accompagnement des porteurs de projets innovants et de création d’un contenu digital « Made in Algeria » à travers ses programmes Start (tStart et iStart) lancés en 2013 et qui ont permis l’accompagnement de 29 startups technologiques dont une vingtaine hébergées dans les incubateurs Ooredoo, la formation de 5400 jeunes, la création de 20 prototypes d’objets connectés au sein de son laboratoire d’innovation et de 273 applications mobiles ayant généré plus de 2 millions de téléchargements.
à travers son soutien à ces initiatives novatrices, Ooredoo, innovateur technologique et entreprise promotrice de jeunes porteurs de projets, réitère son engagement dans la création d’une industrie technologique numérique et digitale locale.

Chiffre du jour : 1 000

Plus de 1.000 constructeurs automobiles issus de 20 pays du monde prendront part à partir du 18 avril courant au salon international de l’automobile à Shanghai en Chine, selon le site Internet annonçant cet événement. Le salon qui s’étalera jusqu’au 25 avril courant sera un espace pour présenter le développement de l’industrie automobile en Chine et faciliter les échanges et la coopération parmi les constructeurs automobiles mondiaux, selon le même site. Il y’a parmi les participants, des géants mondiaux de l’automobile comme Volkswagen ou Maserati ainsi que des constructeurs chinois comme Chery, Geely et BYD. Des dizaines de constructeurs de véhicules à énergies nouvelles feront leur début lors de cet événement, tels que que le pays continue à promouvoir le développement de son marché des véhicules à énergies nouvelles.