Benrahama

Troisième meilleur passeur de Championship : Benrahma vise la CAN

S’il y a un joueur algérien évoluant à l’étranger qui est en train de faire parler de lui depuis le début de cette année 2019, c’est bien Saïd Benrahma, le milieu offensif sociétaire du club anglais de deuxième division (Championship) Brentford.

Justement, cette belle forme affichée par le natif d’Aïn-Témouchent, qui n’a plus été convoqué en sélection nationale depuis 2015, lui permet aujourd’hui de caresser le rêve de participer à sa première CAN. “La CAN est clairement un objectif, j’ai envie de représenter mon pays. Je n’ai pour autant pas eu de contact direct avec Djamel Belmadi. Ma première sélection s’était super bien passée. Moi qui suis né en Algérie, qui ai grandi là-bas jusqu’à mes 12 ans, c’était un rêve qui se réalisait, à 19 ans seulement ! J’avais été appelé directement par Christian Gourcuff, ça a duré 30 secondes et j’ai dit tout de suite oui ! Je n’avais eu monsieur Raouraoua qu’après», déclare-t-il. L’international algérien régale en Championship malgré une faible équipe de Brentford. Le jeune joueur (23 ans) en est à 5 buts et 12 passes décisives ! De quoi postuler aux prochaines sélections de Djamel Belmadi ? Troisième meilleur passeur de son championnat, Benrahma s’est dit s’épanouir à Brentford, le cinquième club qu’il connait dans sa jeune carrière. C’est dire tout simplement qu’il a fait le bon choix cette fois-ci, car il lui a permis de se relancer et d’aspirer à taper dans l’œil des recruteurs en vue de rejoindre une formation de meilleure calibre dès la saison à venir. “Avant de signer, j’ai visité les installations, j’ai regardé le projet. J’avais un peu peur, ils ne rigolent pas ici (rires). C’est un club familial, ils font progresser les jeunes, ils avaient un vrai projet pour moi, je n’ai pas eu d’hésitation. Ils ne m’ont pas non plus bridé dans mon style. On a la chance d’avoir une équipe qui joue au ballon, j’ai Neal Maupay qui était avec moi à Nice et qui m’a énormément aidé ici avec d’autres. Je ne pouvais pas mieux tomber !”, s’est-il réjoui. Invité à donner son avis sur le sujet de l’heure, à savoir le débat autour du cas du joueur de l’O Lyon, Aouar, qui continue d’entretenir le suspense au sujet de son avenir sportif international, il commentera : “Le choix de sélection n’est pas facile parce qu’on ne pense pas tous de la même façon. Un joueur doit faire le choix du cœur, pas par défaut. Moi je ne voulais que l’Algérie donc je n’ai pas hésité. D’autres pensent plus à la carrière qu’au cœur, mais c’est difficile de répondre à cette question. Après, même si je ne voulais que l’Algérie, j’avais été approché par les sélections françaises en jeunes. Je faisais mes apparitions en Ligue 1 et les U-20 français me voulaient».
Hakim S.