Les grands évènements procèdent par de petites causes…

C’est l’histoire d’une classe de 40 élèves de cancres et de médiocres, allaités à la petitesse de leur condition et bercés par le niveau ambiant de la classe entière. Au milieu de l’année, un nouvel élève fait son entrée en classe. Disons que son père a déménagé et a été contraint de lui changer de classe au milieu de l’année.
Donc voilà notre élève dans un milieu de cancres, alors que lui est un élève appliqué, studieux, ingénieux, et dont les lampes s’allument quand il dort, tant l’ingéniosité est inscrite dans ses gènes.
Que pensez-vous de la réaction de la classe de cancres à son sujet ? Évidemment, c’est la révolution des médiocres. Incapables de se mettre à son niveau, ils vont ameuter les autres classes, lui trouver des brèches et lui causer des soucis, l’objectif étant de s’en débarrasser.
Dans le monde des adultes, c’est pareil. C’est toujours la même classe de cancres et de médiocres en chasse, une armée en campagne, et l’objectif demeure le même : se débarrasser des ingénieux. Les grands évènements procèdent par de petites causes, nous apprend Ibn Khaldoun tout au long des sept volumineux tomes de son Histoire Universelle. Rien de plus vrai…
I.M. Amine