Le monde comptera d'ici 2050 2,2 milliards de personnes de plus

Le monde comptera d’ici 2050 2,2 milliards de personnes de plus

La population mondiale devrait augmenter de 2,2 milliards d’habitants d’ici 2050, et plus de la moitié de cette croissance – 1,3 milliard – devrait provenir d’Afrique subsaharienne, a annoncé mercredi le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA). La nouvelle édition de l’État mondial de la population de l’UNFPA attribue cette tendance à la restriction des droits des femmes dans cette région suite au manque d’accès aux soins de santé et à l’éducation, ainsi qu’à une discrimination basée sur le genre bien ancrée. La tendance générale était à la réduction de la taille des familles, indiquant que de plus en plus de personnes choisissent le nombre exact d’enfants qu’elles souhaitent ou peuvent se permettre d’élever, a annoncé à Genève la directrice générale du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Monica Ferro, en lançant le rapport. Malgré la transition progressive vers une baisse des taux de fécondité amorcée en Europe à la fin du XIXe siècle, aucun pays ne peut prétendre que tous ses citoyens jouissent des droits en matière de procréation, a déclaré Mme Ferro aux journalistes lors d’un point de presse. Selon l’étude, il y a 43 pays dans lesquels les femmes ont quatre enfants ou plus, dont 38 en Afrique. Si les prévisions de l’UNFPA sont avérées, l’Afrique passera de représenter de 17% de la population mondiale en 2017 à 26% en 2050. Toujours sur le continent africain, les taux de fécondité sont «nettement inférieurs» dans les villes par rapport aux zones rurales, indique le rapport. La responsable de l’UNFPA a exhorté tous les pays à mettre en œuvre une série de politiques et de programmes qui augmenteraient les «choix en matière de procréation» de leurs populations.

Démantèlement d’une bande criminelle et récupération d’un véhicule à Alger
La Brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Rouiba (Alger) a démantelé une bande criminelle qui agressait les usagers de la route au niveau de l’axe Reghaia-Dar El-Beida et arrêté cinq individus outre la récupération d’un véhicule touristique, a indiqué jeudi un communiqué des services du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger. Les éléments de la Gendarmerie nationale ont agi suite à un signalement d’un citoyen sur le numéro 1055 faisant état de son agression par cinq individus sous la menace d’armes blanches. Les agresseurs lui ont extorqué certains objets et son véhicule touristique. Dès réception de ces informations, les différents patrouilles et barrages fixes ont été mobilisés ce qui a permis la localisation et l’arrestation des suspects au niveau de Rouiba. Les éléments de la Gendarmerie nationale ont récupéré le véhicule volé et un deuxième véhicule utilisé dans l’exécution du crime. Les cinq (05) mis en cause ont été déférés devant la justice pour association de malfaiteurs, tentative de vol en réunion avec circonstances de nuit d’un véhicule sous menace d’arme blanche et blessures volontaires avec arme blanche.

Washington offre 10 millions de dollars pour arrêter un chef de cartel mexicain
Washington a offert mardi une récompense de dix millions de dollars pour toute information pouvant conduire à l’arrestation du chef du cartel «Jalisco Nouvelle génération», l’un des plus puissants et dangereux groupe de narcotrafiquants du Mexique. Le gouvernement américain a également annoncé dans un communiqué l’ouverture d’une ligne téléphonique, d’une adresse email et d’un compte Twitter pour récolter les informations sur Nemesio Oseguera Cervantes, alias «El Mencho», 52 ans, actuellement en cavale. Le cartel de Jalisco Nouvelle Génération «fait partie des cinq organisations criminelles transnationales les plus dangereuses au monde», a déclaré le ministre de la Justice Jeff Sessions lors d’un point-presse. Selon lui, le cartel importe au moins cinq tonnes de cocaïne et cinq tonnes de méthamphétamines aux États-Unis chaque mois. Il «empoisonne et tue des Américains dans tout le pays, vole notre prospérité et notre sécurité», a-t-il ajouté. Outre «El Mencho», le ministère a révélé mardi avoir aussi inculpé 44 autres membres du cartel, dont le propre fils du chef, Ruben Oseguera Gonzalez, alias «Menchito», 28 ans, détenu depuis 2015 au Mexique et détenteur d’un passeport américain. Sa femme, Rosalinda Gonzalez Valencia, a été arrêtée en mai au Mexique, où elle est soupçonnée d’avoir administré les avoirs du groupe criminel. Selon les estimations du gouvernement mexicain, le cartel dirigé par «El Mencho», fondé en 2011, aurait amassé depuis une fortune de 50 milliards de dollars. Il est implanté dans trois quarts des États de son pays et entretient des liens avec des organisations criminelles aux États-Unis, en Europe, en Asie et dans d’autres pays d’Amérique latine. Le Cartel de Jalisco Nouvelle Génération n’a pas hésité à s’attaquer à des objectifs militaires ou policiers.

Espérance de vie : l’Espagne pourrait détrôner le Japon en 2040
Une étude publiée mercredi dernier estime que l’Espagne pourrait se retrouver en tête d’un palmarès de l’espérance de vie en 2040, détrônant le Japon, tandis que les États-Unis chuteraient de la 43e à la 64e place. En 2040, l’Espagne (1re), le Japon (2e), Singapour (3e, comme en 2016) et la Suisse (4e, en recul) auront une espérance de vie supérieure à 85 ans pour les deux sexes. Pour l’Espagne, si les tendances en matière de santé persistent, l’espérance de vie moyenne pourrait atteindre 85,8 ans (contre 82,9 ans en 2016).
Et, dans 59 pays, dont la Chine (qui se hisserait du 68e rang au 39e), elle devrait dépasser les 80 ans d’ici 2040, selon ces projections. Le Portugal grimpe de la 23e place à la 5e, tandis que le Canada et la Belgique régressent, selon ce scénario (respectivement de la 17e à la 27e place et de la 21e à la 28e). La France conserverait sa 8e place dans ce palmarès de la longévité, en dépit d’un gain prévu de deux ans d’espérance de vie (de 82,2 ans en 2016 à 84,3 en 2040).
Parmi les nations du dernier rang de ce classement, avec une durée de vie qui serait inférieure à 65 ans en 2040, figurent des pays d’Afrique comme la République centrafricaine, le Lesotho, la Somalie et le Zimbabwe. L’étude, parue dans la revue médicale The Lancet, prend en compte 250 causes de décès de 2016 à 2040 dans 195 pays et territoires. Les États-Unis pourraient enregistrer la plus forte baisse parmi les pays riches en passant du 43e au 64e rang avec un gain d’espérance de vie d’un tout petit peu plus d’un an (de 78,7 ans en 2016 à 79,8 en 2040). Par comparaison, le Royaume-Uni devrait voir augmenter cette longévité de deux ans et demi (de 80,8 à 83,3 ans).

Chiffre du jour : 1800
Environ 1 831 enfants, dont 70% des filles, ont été portés disparus en Colombie entre janvier et septembre 2018, selon des chiffres publiés, jeudi, par l’Institut de médecine légale. Les filles représentent 70% du nombre total des enfants disparus avec 1280 cas contre 551 garçons, a ajouté l’institut colombien, précisant toutefois que 45,3% des mineurs portés disparus ont été retrouvés en vie contre 12 autres cas de décès parmi les enfants disparus lors de cette période, exprimant sa préoccupation quant au sort, qui demeure inconnu, de près de 1 000 mineurs. En moyenne, 203 enfants sont portés disparus chaque mois et six à sept mineurs par jour, a expliqué l’Institut de médecine légale, faisant état de l’identification notamment de 16 cas de disparitions forcées, quatre de traite d’êtres humains et de deux enlèvements. Le plus grand nombre d’enfants portés disparus a été enregistré dans le district de Bogota avec 1000 cas suivi des départements de Valle del Cauca (sud-ouest/137cas ), Risaralda (centre/105cas), Caldas (centre/96cas) et Antioquia nord-ouest , avec 84cas.