JM Oran

JM-Oran 2022 (préparatifs) : Cinq milliards DA pour réaliser 35 opérations

Un montant de l’ordre de 45 milliards DA a été alloué par les pouvoirs publics pour la réalisation des différents projets infrastructurels liés à l’organisation à Oran de la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) lors de l’été 2022, a indiqué, lundi, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, en visite d’inspection et de travail dans cette wilaya.

En marge de l’installation de Aziz Mohamed Derouaz en qualité de commissaire de la 19e édition des JM, le Premier ministre a précisé que ce budget octroyé par les pouvoirs publics concerne pas moins de 35 opérations ayant trait à huit secteurs, mettant en exergue « l’envergure des projets réalisés » à Oran en prévision des Jeux méditerranéens à l’instar du complexe sportif, de la nouvelle aérogare de l’aéroport international « Ahmed-Benbella », le tramway d’Oran ainsi que la rénovation de plusieurs autres équipements sportifs, tels que le Palais des sports « Hamou-Boutelilis », et le complexe de tennis de la cité Essalem, tous mis à niveau « selon des critères internationaux », s’est-il félicité. Insistant sur la nécessité de parachever les travaux au niveau des infrastructures qui connaissent du retard en matière de réalisation, notamment au niveau du centre nautique et de la salle omnisports relevant du complexe olympique, M. Benabderrahmane a fixé le 31 décembre prochain dernier délai pour la réception de tous les équipements concernés par les JM « afin de lancer les différentes opérations expérimentales », a-t-il précisé. Dans ce contexte, il a fait savoir que la réussite de cet événement sportif dépend essentiellement de la qualité des infrastructures mises en place et de la bonne organisation de la manifestation « à laquelle le président de la République M.Abdelmadjid Tebboune, lui accorde un intérêt particulier », a-t-il rappelé. M. Benabderrahmane a estimé que le rendez-vous d’Oran-2022 dépasse dans son importance son cadre sportif, « car il sera une occasion pour démontrer et prouver les capacités du pays à abriter les plus grandes manifestations mondiales à tous les niveaux ». « Si Oran a été choisie pour accueillir la prochaine édition des Jeux Méditerranéens, et ce, 47 ans après que l’Algérie ait organisé la même manifestation en 1975 à Alger, c’est parce que cette ville dispose d’atouts valables en matière d’infrastructures à tous les niveaux », a-t-il souligné. Et pour que les JM d’Oran soient une totale réussite, M. Benabderrahmane a appelé à « déployer davantage d’efforts pour rattraper le retard accusé au niveau des chantiers concernés, notamment ceux relevant du complexe sportif ». Le Premier ministre a également mis l’accent sur la nécessité pour les différentes fédérations sportives de profiter de l’évènement afin de « rafler le maximum de médailles et de préparer les prochaines manifestations sportives internationales, à leur tête les jeux olympiques et paralympiques prévus à Paris en 2024″. M. Benabderrahmane est accompagné des ministres de Travaux publics Kamel Nasri, des Transports Aïssa Bekkaï, de la Jeunesse et des sports Abderezak Sebgag et de l’Habitat, de l’urbanisme et de la Ville Mohamed Tarek Belaribi, rappelle-t-on.

Mohamed Azziz Derouaz installé en qualité de commissaire de la 19e éditions DES SJM
Par ailleurs, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a procédé hier à l’installation de Mohamed Aziz Derouaz dans ses fonctions de commissaire de la 19e édition des Jeux Méditerranéens, prévue à Oran du 25 juin au 5 juillet 2022. Lors de la cérémonie organisée à la salle des conférences du nouveau complexe sportif de Belgaïd (Bir El-Djir), le Premier ministre a affirmé que « Mohamed Azziz Derouaz est une éminente personnalité sportive qui apportera une contribution certaine à la réussite de cette manifestation, au vu de son parcours riche en réalisations et en titres comme responsable au sein de l’Etat ou comme sportif aux niveaux national et international ». Le commissaire des Jeux méditerranéens, Mohamed Azziz Derouaz, qui a remercié le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de la confiance qu’il a placée en lui, a indiqué que « l’organisation d’une manifestation internationale importante en Algérie, dont les Jeux méditerranéens, était un rêve qu’il a caressé depuis qu’il était responsable du secteur de la jeunesse et des sports et ce, pour affirmer et renforcer la place de l’Algérie sur la scène sportive internationale ». Il a ajouté que « la particularité de ces jeux est qu’ils réunissent trois continents et c’est une compétition permettant au pays organisateur de montrer ses capacités d’organisation ». « Nous sommes devant un grand défi, mais je suis optimiste pour relever ce défi, car ces jeux seront une preuve de la capacité de l’Algérie d’accueillir des compétitions plus grandes. C’est également une étape de préparation des jeux olympiques et paralympiques, prévus à Paris en 2024″, a-t-il ajouté, tout en saluant les efforts consentis par la Commission de préparation des jeux et à sa tête Salim Ilès, et appelant toutes les parties à redoubler d’efforts pour réussir cette édition. Le nouveau commissaire de la 19e édition des jeux méditerranéens (JM) Oran-2022, Mohamed Azziz Derouaz, qui a consacré une vie entière au jeu à sept, est une figure de proue du sport algérien.