11.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉÉCONOMIE

GESTION DES STOCKS DE CÉRÉALES : L’OAIC entame l’opération de numérisation

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a entamé l’opération de numérisation de la gestion des stocks de céréales à travers le territoire national, ce qui donnera « une meilleure visibilité » sur l’évolution des stocks, a indiqué le ministre du secteur, Mohamed Abdelhafid Henni.

Lors d’une plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, présidée par Salah Goudjil, président de cette instance parlementaire, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azzouar, Henni a précisé, jeudi que « le secteur a entamé la phase de numérisation de tous les stocks de céréales relevant de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) ou des producteurs privés ». Cette opération « permettra au ministère d’avoir une visibilité précise et globale sur les quantités de céréales stockées, et celles disponibles sur le marché national », a répondu le ministre à une question du sénateur du Rassemblement national démocratique (RND), Abderrahmane Mechouba, sur l’augmentation du nombre de minoteries dans la wilaya de Djelfa. La maitrise des données relatives aux stocks, notamment à travers cette opération, permettra à l’avenir de revoir la répartition des minoteries sur les wilayas du pays, afin d’assurer une meilleure couverture des besoins de chaque wilaya, a-t-il ajouté. Le nombre de minoteries s’élève à 432 au niveau national, selon les chiffres présentés par le ministre. En réponse à une question du sénateur Abdelkader Chenini (Tiers présidentiel) sur les mesures prises pour développer la céréaliculture et assurer la sécurité alimentaire, Henni a affirmé que la superficie agricole consacrée à cette filière a atteint en 2022 quelque 2,6 millions de hectares représentant 31% des terres agricoles exploitées. évoquant les mesures en cours de concrétisation pour réaliser la sécurité alimentaire à moyen terme, le ministre a cité l’augmentation du prix d’achat des céréales, la révision et l’augmentation de la compensation sur les achats des engrais de 20% à 50% du prix, le renforcement du machinisme agricole, et la facilitation de l’octroi des autorisations de forage des puits au niveau des wilayas. Quelque 6.500 puits ont été réalisés depuis le début de l’opération, menée en coordination avec le ministère des Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures de base. À ces mesures s’ajoutent la création d’une banque de semences et la détermination des sites des capacités de production des exploitations agricoles avec l’emploi des drones et des satellites, a-t-il dit, rappelant le lancement de l’opération de recensement des récoltes stratégiques, à leur tête, les céréales et les légumineuses, avec l’utilisation de ces techniques modernes, sous la supervision du bureau national d’études pour le développement rural (BNEDER), en coordination avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. Les mesures comportent également l’obligation pour les producteurs, de verser les récoltes à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), tout en œuvrant à l’augmentation des surfaces dédiées aux céréales à un million d’hectare dans les wilayas du Grand sud à l’horizon 2025-2030, d’autant plus qu’une 1ère tranche de
134 000 ha a été distribuée, l’an passé, tandis la distribution d’autres 97 000 ha est en cours « dans les tous prochains jours ». La filière des céréales, durant la saison 2021/2022, a enregistré une hausse de la production de l’ordre de 48%, comparativement à la saison précédente, grâce aux conditions climatiques idoines et au respect du parcours technique. à une question d’un membre du Conseil de la nation, Belkacem Bari (parti du Front de libération nationale), sur la situation des périmètres agricoles et les mesures prises pour permettre aux jeunes d’exploiter de manière optimale ces surfaces dans la wilaya d’Ouled Djellal, Henni a affirmé que le ministère œuvrait à l’aplanissement des difficultés, ajoutant que certains périmètres dont ont bénéficié les jeunes de la région ne sont pas encore entrés en exploitation, car non dotés en infrastructures de base, hormis deux périmètres dans la commune de Rass El-Miâad.
R. E.

Related posts

Acquisition de véhicules Hyundai made in Algérie : Signature d’une convention entre le groupe Tahkout et la BNA

courrier

RÉCHAUFFEMENT DES RELATIONS PARIS-ALGER : La fashosphère en France dans tous ses états

courrier

Il a réhabilité les joueurs locaux et ceux évoluant au Golfe : L’autre bienfait de Belmadi

courrier

SECTEUR DE L’ÉNERGIE ET DES MINES : Un réservoir de 40 000 emplois

courrier

LE MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ANNONCE L’ACHAT DE L’EXCÉDENT ET DÉMENT L’EXISTENCE DE PROBLÈMES DE STOCKAGE : L’État rassure les producteurs de l’ail

courrier

CHENGRIHA ÉVOQUE L’ENJEU DE L’HEURE : « Faire adhérer les Algériens à tout ce qui les rassemble »

courrier