Feu

ENQUÊTES DE LA POLICE JUDICIAIRE SUR LES FEUX DE FORÊT : 30 individus, dont 7 membres du MAK, placés en détention provisoire

Lancées au lendemain du déclenchement, août dernier, des incendies de forêts aussi criminels que dévastateurs dans plusieurs wilayas du pays, les enquêtes menées depuis lors par la Police judiciaire se sont soldées par l’arrestation de plusieurs présumés pyromanes. Il s’agit de 30 suspects, dont sept membres du mouvement terroriste MAK, à être placés sous mandat de dépôt.
Les enquêtes de la police judiciaire sur les feux de forêt « ont concerné 387 foyers d’incendie à travers 14 wilayas du pays », précise la même source. Elles se sont soldées par l’arrestation et le placement en détention provisoire, après leur présentation devant les juridictions compétentes, de 30 suspects, dont sept membres du mouvement terroriste dirigé par Ferhat Mhenni ont été transférés au pôle pénal spécialisé de Sidi M’hamed, à Alger. Dans ce groupe, cinq individus ont été placés sous contrôle judiciaire », selon un communiqué des services de la Gendarmerie nationale, rendu public hier.
Également, les enquêtes ont abouti à l’arrestation de quatre suspects dans l’affaire de la vidéo propageant de fausses informations sur les incendies, précise la même source, allusion aux individus qui ont tenté de brouiller les pistes des enquêtes dans l’espoir d’échapper aux mailles du filet.
Enfin, selon la Gendarmerie nationale,  les enquêtes sont toujours en cours pour identifier toutes les personnes impliquées. Dans la foulée, ce corps de sécurité appelle les citoyens à « participer activement » à la lutte contre les différentes formes de criminalité et à signaler tout acte criminel via le numéro vert 1055 mis à leur disposition, le site dédié aux prés-plaintes (PPGN.MDN.DZ) ou en se rapprochant de l’unité de la GN la plus proche ».
F. B.