Lamamra au Niger

RAMTANE LAMAMRA : Entretiens intenses et de haut niveau à Nouakchott et Niamey

Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, qui a été reçu dès son arrivée par le Président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à qui il a transmis un message oral du Président Abdelmadjid Tebboune, a poursuivi sa visite dans la capitale mauritanienne par d’importants entretiens. Ainsi le chef de la diplomatie algérienne a été reçu par le Premier ministre mauritanien et par son homologue dans le cadre de sa visite de deux jours en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République. Dans un communiqué rendu public hier, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que lors de l’entretien avec le Premier ministre Mohamed Ould Bilal, “les deux parties ont affirmé leur détermination à poursuivre les efforts pour renforcer la coopération bilatérale et la faire progresser vers des horizons plus larges afin de réaliser les aspirations des deux peuples frères”.
Les deux responsables ont souligné ‘’ l’importance de tenir le plus tôt possible le Comité conjoint supérieur, ainsi que d’activer les différents mécanismes de coopération bilatérale pour assurer une exploitation optimale des opportunités disponibles de part et d’autre, notamment dans les domaines de la formation, de l’agriculture, la santé et l’éducation, tout en assurant le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des projets communs“. Lors de son entretien avec son homologue Ismail Ould Cheikh Ahmed, les deux diplomates “ont discuté d’un nombre de questions liées aux relations bilatérales ainsi que les derniers développements aux niveaux régional et international”, indique-t-on de même source. “Les deux ministres ont également passé en revue les défis découlant de la situation dans la région du Sahel et du Sahara occidental en raison de l’ampleur et de la gravité des actes terroristes et des moyens d’y faire face en activant les cadres et mécanismes qui ont été mis en place à cet effet sous l’égide de l’Union africaine”, précise-t-on de même source. Il “a été convenu de donner une nouvelle dynamique aux mécanismes d’action commune et de renforcer leur rôle dans la traduction des hautes directives des dirigeants des deux pays”.
La Mauritanie et l’Algérie ont la volonté de concrétiser l’accélération du rythme de la coopération bilatérale dans divers domaines. La Mauritanie a été le premier pays voisin de notre pays a établir des relations commerciales régulières .Des échanges conséquents sont opérés entre les deux pays, l’Algérie ayant même organisé à Nouakchott, un Salon de la production nationale. À l’évidence la visite de travail du MAE algérien souligne l’excellence des relations de bon voisinage entre deux pays qui ont déjoué les interférences négatives du Maroc. La Mauritanie est la seconde étape du nouveau périple régional et africain de Ramtane Lamamra, qui doit se rendre en République populaire du Congo, en RDC puis au Caire pour une importante réunion des MAE de la ligue arabe qui a un agenda chargé. Tout comme sa visite au Niger, la visite de Lamamra à Nouakchott marque la volonté de notre pays de relancer concrètement sa diplomatie en se tournant d’abord vers le continent africain, longtemps négligé par une diplomatie de l’à peu près et de l’improvisation. Dans la sous-région, il s’agira de mettre en place ‘’un partenariat sous- régional viable au service des peuples de la région, en vue de promouvoir une coopération Sud-Sud pragmatique et solidaire’’. Il s’agira également de relever les défis sécuritaires notamment au Sahel et éviter le redéploiement des groupes terroristes.
M. Bendib