4ème édition du salon national des arts islamiques : forte affluence à la soirée d’ouverture de la manifestation à Batna

Une forte affluence a marqué, mercredi soir, à Batna, l’ouverture de la 4ème édition du Salon national des arts islamiques qui se tient à la maison de la culture Mohamed-Laid Al-Khalifa, a-t-on constaté. Le Salon qui regroupe des artistes versés dans l’art de la calligraphie.
La décoration et la miniature, réunit également des artistes plasticiens et des sculpteur dont Hocine Houara et Mouafek Rachid, qui ont considéré que l’initiative permet de « dynamiser la scène artistique locale et de mettre en valeur la créativité locale ». La manifestation qui se poursuivra jusqu’au 11 du mois en cours, englobe 80 toiles de calligraphie arabe, de décoration et de miniature réalisées par des artistes issus de 12 wilayas du pays dont El-Oued, Khenchela, Ouargla et Alger, mettant en relief la beauté d’un patrimoine immatériel captivant. L’artiste calligraphe Djamel Feniniche de Jijel, lauréat récemment du troisième prix du concours du centre de recherches sur l’histoire, l’art et la culture islamiques à Istanbul (Turquie), présent au salon, a affirmé que l’Algérie vit « une véritable renaissance » dans l’art de la calligraphie à travers l’émergence d’un bon nombre d’artistes calligraphes et de formateurs dans cet art , rappelant les prix remportés par les calligraphes algériens dans diverses manifestations. Il a ajouté que le Salon est une opportunité pour échanger les expériences et la maîtrise des techniques de la calligraphie entre les artistes présents. L’organisation de ce salon vise l’amélioration du niveau des arts islamiques particulièrement la calligraphie arabe à travers l’organisation des ateliers de formation en faveur des artistes ou des débutants dans ce domaine, a indiqué, de son côté, Ismaïl Medour, calligraphe et créateur de l’association El Moursi de la calligraphie arabe de Batna, initiatrice de cette manifestation. La calligraphie attire actuellement plusieurs amateurs notamment la gent féminine, selon le même responsable qui a formé plus de 600 calligraphes depuis la création de son association, en 2008. Au cours de ce salon, quelques jeunes calligraphes qui avaient participé à des manifestations similaires et qui avaient obtenu les premiers prix de concours organisés dans ce domaine dont les artistes Mustapha Mech de la wilaya d’Ouargla, Ismaïl Abdeldjaouad de Touggourt, Selma Anfif et Salima Benzineb de Batna ont débattu de leurs expériences dans ce domaine. Le directeur de la Culture de la wilaya, Omar Kebour, a exprimé son admiration quant aux tableaux présentés qui portent beaucoup d’originalité, de créativité et des traces de la civilisation islamique.
Le Salon qui consacre dans chacune de ses éditions des prix aux lauréats, vise la promotion des créativités dans les arts islamiques dont la miniature et la calligraphie arabe, a précisé le représentant de l’association El Moursi, Oualid Bendib.