TIC : les Tunisiens veulent inonder le marché algérien

La seizième édition du Salon international du futur technologique (Siftech) se tiendra du 24 au 26 février prochains, au Palais de la culture Moufdi-Zakaria, à Alger.
Organisée par la société Astein-Expo, cette manifestation se tiendra sous le slogan «Pour un avenir numérique partagé», et verra la participation de plus de 120 exposants nationaux et étrangers, dont 23 viendront de Tunisie. Selon les organisateurs qui ont animé, hier, une conférence de presse au Palais Moufdi Zakaria, ce rendez-vous constitue un pas important dans la numérisation de la société, et la généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC), dans notre pays. L’ensemble des activités seront focalisées sur l’actualité numérique, tout en portant un regard sur les enjeux de demain, soulignent les conférenciers. À travers le Salon, les organisateurs visent à faire connaître le potentiel national en matière des TIC, et chercher les possibilités d’investissement, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Il se veut encore une tribune de contacts et d’échange d’expériences entre les participants, venus de l’étranger, dans l’espoir de trouver des opportunités d’affaires en Algérie. La nouveauté de cette seizième édition consiste en l’introduction de nouveaux ateliers et activités, à travers lesquels les organisateurs ambitionnent assurer plus d’animation, au long de trois jours de contactes. Ainsi, et pour médiatiser davantage le contenu de l’événement, un concours sera ouvert aux plus belles plumes journalistiques, traitant l’événement, sous différents angles. Cinq lauréats auront droit à des distinctions et récompenses, à la hauteur d’un événement international, ont annoncé encore les conférenciers. Un autre concours sera dédié au plus beau stand, et ce, dans le but d’encourager la création, l’originalité et l’esprit de compétition entre les exposants. Il sera, aussi, procédé à la création du musée du Siftech. Placée sous le slogan «Siftech, plus de 20 ans au service des TIC», l’initiative s’agit d’une collection des premiers objets technologiques, et un historique de l’évolution des TIC. L’autre innovation s’agit, en effet, d’une application mobile du Siftech, conçu pour plus d’explications et accompagner les activités du Salon. Et, puisque la Tunisie porte un grand intérêt à cette manifestation par la présence de plus de 23 exposants et 30 hommes d’affaires, la journée du 25 février sera marquée par l’organisation de rencontres professionnelles tuniso-algériennes. Au cours de cette journée, seront débattus des sujets liés notamment à la sécurité informatique, les multimédias, ainsi que le marketing et la communication. En effet, les operateurs tunisiens ne cachent pas l’intérêt qu’ils portent envers le marché algérien, non seulement dans les domaines des TIC, mais aussi dans plusieurs créneaux, dont l’agroalimentaire, qu’ils trouvent porteurs en Algérie. Un cycle de conférences dédiées au thème d’actualité « Data & Network Security», sera abordé, en marge du Salon, par plus de 13 experts algériens et étrangers, dans les domaines des technologies d’information et communication. Concernant le nombre de visiteurs attendus, le directeur du Salon, Azzedine Benali, prévoit un afflux plus important par rapport à l’édition de 2014, où l’on a enregistré 8 700 visiteurs. Il a justifié son optimisme par les efforts supplémentaires, fournis, pour réussir l’événement et les nouveautés du Salon. À Signaler, enfin, que cette manifestation, tenue l’année passée à Oran, sera déplacée à Alger sur demande des participants.
Salim Nasri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>