Lamamra-Ould Salek

ILS SE SONT ENTRETENUS EN MARGE DE LA RÉUNION DE L’ONU : Ce qu’a dit Lamamra à son homologue sahraoui

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, s’est entretenu à New York avec son homologue sahraoui, Mohamed Salem Ould Salek, sur les derniers développements de la question sahraouie. « Nous avons eu des concertations avec le ministre des Affaires étrangères de la République sahraouie, Mohamed Salem Ould Salek, lors desquelles nous avons abordé les derniers développements de la question sahraouie et les efforts consentis pour la reprise des négociations directes entre les deux parties au conflit afin de permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance », a indiqué Lamamra, dans un tweet. « L’Algérie réaffirme son soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et appelle l’ONU à assumer ses responsabilités juridiques envers le peuple sahraoui et à garantir ses droits inaliénables », a déclaré Lamamra devant l’Assemblée générale de l’ONU. « L’organisation d’un référendum libre et équitable pour permettre à ce vaillant peuple de déterminer son destin et décider son avenir politique, ne peut demeurer à jamais l’otage de l’intransigeance d’un État occupant qui a failli à plusieurs reprises à ses obligations internationales, en particulier celles découlant du Plan de règlement élaboré par l’Organisation des Nations unies en partenariat avec l’Organisation de l’Unité africaine et de toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale », a affirmé le ministre. D’autre part, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a eu à New York une rencontre avec le ministre d’État émirati, Khalifa Shaheen Almarar, lors de laquelle les deux parties ont examiné la coopération bilatérale et les voies et moyens de renforcer l’action arabe commune. Lamamra a précisé dans un tweet que sa rencontre avec le ministre d’État émirati, Khalifa Shaheen Almarar, a porté sur « les relations fraternelles entre les deux pays et peuples frères et l’activation des mécanismes de coopération bilatérale », ainsi que sur « les principales questions à l’ordre du jour des travaux de la session, en particulier celles relatives à la situation dans la région arabe et les voies et moyens de renforcer l’action arabe commune ». Le MAE algérien s’est par ailleurs entretenu avec la ministre des Affaires étrangères du Royaume du Lesotho, Matsepo Molise-Ramakoae, au cours desquels ils ont passé en revue les relations bilatérales privilégiées. Lamamra a indiqué qu’il a passé en revue lors de ses entretiens avec la ministre du Royaume de Lesotho, » les relations bilatérales privilégiées, ainsi que les principaux défis qui se posent devant les Nations unies et l’Union africaine (UA). La concordance des positions des deux pays, qui œuvrent à la promotion des principes de la légalité internationale et à soutenir les causes justes, a été mise en avant ».
M. B.