centrale électrique

Énergie : Vers la réalisation de 7 centrales électriques pour une production de 27 000 mégawatts

Les investissements de l’État au profit du développement de la production de l’énergie électrique ont permis à l’Algérie de répondre à ses propres besoins, et à accompagner ses grands programmes socio-économiques, dont la réalisation d’une cinquantaine de zones industrielles à travers le territoire national.
Lors d’une visite de travail et d’inspection de certains projets du secteur à Oran, le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni a indiqué, que «la production de l’Algérie en matière d’électricité va atteindre un volume de 27 000 mégawatts dans quelques années, avec la réalisation des 7 projets de centrales électriques. » À l’occasion de la mise en service de la première tranche du projet de la centrale électrique de Boutlélis disposant d’une capacité totale de 446 mégawatts, le ministre a expliqué que « cette importante réalisation va renforcer les capacités de couverture de la région en matière d’électricité et répondre aux besoins de ses grands projets industriels» en cours de lancement, dont l’unité de production de polypropylène, qui devrait être réalisée dans le cadre du partenariat entre Sonatrach et le groupe français Total, prévue dans la zone pétrochimique d’Arzew. Concernant la réception de la deuxième tranche du projet, le ministre a précisé que « ce projet devait être finalisé avant juin 2019 », a-t-il dit. Par ailleurs, le ministre a souligné que «plusieurs projets dans la pétrochimie seront lancés, dans le cadre du partenariat pour lesquels nous sommes en cours de négociations», affirmant, par la même occasion, le recours de l’Algérie au choix du développement de la pétrochimie, au lieu de l’exportation de son gaz à l’état brut. La production de 1 800 mégawatts avait coûté à l’État un investissement global totalisant 150 milliards de dollars, ce qui a permis, entre autres, de couvrir 98% des besoins de l’électricité dans la wilaya d’Oran, contre 80% pour le gaz. Dans ce contexte, le ministre n’a pas hésité de mettre en valeur les acquis de son secteur dans cette wilaya, en affirmant que « même des pays très avancés ne sont pas parvenus à une telle performance.» Avant d’achever sa visite, le ministre de l’Énergie a mis en service un poste électrique pour l’alimentation des agglomérations périphériques d’Oran, et a procédé à l’inauguration d’un centre de transformation et de distribution de l’électricité, dans la commune de Sidi Chahmi.
Med Wali B.