Après les nouvelles échaufourées de Ghardaïa : l’appel du FFS

Une fois encore des échauffourées ont éclaté durant la matinée du mercredi dernier, entre des jeunes dans la localité de Berriane (45 km au nord de Ghardaïa), blessant gravement quatre individus, et cela, suite à un jet de cocktail Molotov sur leur véhicule. Au regard de la « gravité » de leur cas, les blessés ont été directement transférés de Berriane vers l’hôpital « Tirichine Brahim » de Sidi-Abbas, au chef-lieu de la wilaya, et seront évacués d’aussitôt vers l’hôpital des grands brûlés d’Alger. Il faut savoir que, ces personnes étaient à bord de leur véhicule, quand des cocktails Molotov lancés par des inconnus sont tombés sur la toiture du véhicule en circulation qui a tout de suite pris feu.Il est à rappeler que,de violents affrontements entre les jeunes des communautés ibadite et malékite sont fréquemment enregistrés au niveau de plusieurs quartiers de Ghardaïa et de Berriane, et cela malgré le déploiement d’un important dispositif sécuritaire, dans la région, qui à chaque fois intervient pour séparer les parties en conflit. Par ailleurs, des sages et des dignitaires locaux tentent tant bien que mal d’user de leur notoriété afin de calmer les esprits et d’éviter que la situation ne s’aggrave encore davantage. Dans le même ordre d’idées, le FFS (le Front des forces socialistes) a convié lors d’une visite de travail effectuée récemment dans la wilaya de Ghardaïa,«tous les acteurs qui peuvent contribuer au retour de la paix et de la sécurité» dans la wilaya de Ghardaïa de «s’impliquer davantage pour une solution juste, viable et durable» dans le but de mettre un terme à ce problème qui n’en finit pas, indique un communiqué établi par le parti. En effet, au cours de cette visite, les responsables du FFS ont rencontré la population locale, des représentants de la société civile et des notables de la région «pour essayer de trouver des solutions pacifiques et durables aux conflits latents qui rongent cette wilaya et tenter d’apaiser les tensions en privilégiant un rapprochement et un dialogue responsable entre les différentes parties» lit-on dans le communiqué. Dans la même optique, le FFS a tenu à préciser que «le retour de la sécurité dans cette région est plus qu’une urgence» et que c’est «un impératif sécuritaire et politique pour maintenir la cohésion sociale», ceci dit, il a aussi appelé les autorités à «assumer leurs responsabilités et assurer la sécurité des biens et des personnes». Pour clore, le FFS renouvelle sa demande quant à l’institution d’une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur les événements survenus dans cette wilaya.
Mourad Mancer

Un commentaire

  1. JSK / LA FOSSE ODORANTE du BUTEUR et l’UNITE de LA NATION Politiser la JSK est le souci majeur de ce Journal de « ragondins ». Le respect des règles de base de l’écriture journalistiques sont jetés aux orties par ce quotidien. Il se meut dans une fosse odorante pour présenter la propagande de ses affidés d’un comité de sauvegarde hors la loi dit de la JSK. Il mélange le grain et l’ivraie sciemment. Chaque jour, ce « canard » offre une PIGE à un des membres de ce comité. Il se cache derrière des interviews pour éviter d’assumer la responsabilité des inepties qu’ils instillent, jour après jour, dans la tête des lecteurs. Les sportifs de la JSK actuelle /ses dirigeants, premiers concernés par ces propos, ne sont JAMAIS invités .LA VERITE est le dernier de leur souci. Ce journal de fait propagandiste est au service du règlement de compte permanent .Il passe des pactes journaliers avec les idées extrémistes du MAK dont les soldats habillés des apparats de journalistes sont dissimulés dans la salle siège où s’effectuent leurs choix rédactionnels du jour. La lecture de leurs écrits nous permet d’entrevoir la qualité du débat .Leurs conclaves sont dévoués à l’immoralité, l’outrance et aux atteintes continuelles aux règles élémentaires de déontologie. Ils ne respectent pas les autorisations accordées par l’état et sortent du domaine sportif pour côtoyer VICIEUSEMENT le champ de l’atteinte aux personnes et organiser la ruine politique de l’unité nationale algérienne. Ce « dé tricotage « de la nation une et indivisible préparent d’autres étapes mortifères. Le comité de sauvegarde (qui n’a pas reçu de mandat pour utiliser le nom de la JSK) est en réalité un mouvement qui préparent l’insurrection en Kabylie .Sous couvert de sport, Le journal LE BUTEUR et SON COMITE drainent dans leurs sillages toutes les appétences politiques déviantes, les ambitions de pouvoir et d’argent. Messieurs les ministres, ils ne respectent pas LA REPUBLIQUE .Il est encore temps de réagir, D’INTERDIRE LE JOURNAL LE BUTEUR, ce comité illégal, les manifestations non autorisées et d’auto saisir la cour de justice de l’état pour atteintes aux intérêts supérieures de la nation. MERCI POUR VOS FERMES INTERVENTIONS indissociables de LA SAUVEGARDE DE LA NATION ALGERIENNE ET DE LA PAIX EN KABYLIE Cordialement MOKAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>