Algérie ferries

Algérie ferries : ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale

La compagnie maritime nationale Algérie Ferries a annoncé hier l’ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale prochaine. « Nous
avons le plaisir de vous annoncer que l’ouverture des ventes des titres de transport sur tous les réseaux est prévue le lundi 16 mai 2022 à 09h00″, est-il indiqué sur le site-web de la compagnie. Cette ouverture des ventes concerne le voyage hebdomadaire autorisé sur les trajets Alger/Marseille/Alger et Oran/Allicante/Oran, et ce, pour la période allant de juin à septembre prochain, précise la même source.

Accidents de la route : 5 morts et 108 blessés le week-end dernier
Cinq (5) personnes ont trouvé la mort et 108 autres ont été blessées dans 99 accidents de la circulation enregistrés le week-end dernier dans les zones urbaines, a indiqué, hier, un bilan de la direction générale de la Sûreté Nnationale (DGSN). Le facteur humain demeure la cause principale de ces accidents, selon la DGSN qui appelle une nouvelle fois les usagers de la voie publique au respect du code de la route et à la prudence lors de la conduite. Elle rappelle les numéros vert (15 48) et de secours (17) mis à leur disposition 24h/24h pour tout signalement ou information.

Une députée algérienne au Liban dans le cadre d’une mission de l’APM pour l’observation des élections parlementaires
La députée Fatima Zahra Abdi a participé, dans le cadre d’une mission de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM), à l’observation des élections parlementaires organisées dimanche dernier au Liban, a indiqué un communiqué de l’Assemblée populaire nationale (APN). En sa qualité de membre permanent à l’APM, la député Fatima Zahra Abdi participe à l’observation des élections parlementaires organisées ce dimanche, 15 mai 2022 au Liban, précise le document de la chambre basse du Parlement. A rappeler que l’APM avait déjà dépêché des délégations pour l’observation d’élections en Egypte, en Jordanie, en Bosnie-Herzégovine et en Turquie, selon la même source.

16.000 euros pour des baskets Jordan aux enchères à Paris
Une vente aux enchères de baskets dimanche à Paris a totalisé quelque 120.000 euros, avec comme record 16.120 euros pour une paire de Nike Air Jordan 1, a-t-on indiqué à la maison Millon. Le lot vedette était une paire de Jordan 1 Retro High Off-White, prisée grâce à la signature au marqueur, sur le côté de la semelle, du créateur de ce modèle en cuir blanc Virgil Abloh. Deuxième paire la plus chère, des Jordan 1 Retro High Dior sont parties pour 9.672 euros. Les autres baskets ont atteint des montants plus raisonnables, à commencer par des Nike Air Vapormax Black « The 10″ Off-White pour 1.240 euros. La maison Millon, dans un communiqué, s’est félicitée d’un « résultat bien au-delà des attentes », avec 70% des 207 lots qui ont été vendus, plus de 250 enchérisseurs connectés en ligne et une salle comble. Les baskets (« sneakers » pour les passionnés) ont acquis ces dernières années un statut d’objets de collection qui intéresse de plus en plus les commissaires-priseurs, venus concurrencer les plateformes de vente en ligne (eBay, StockX). Les modèles de l’Américain Virgil Abloh, designer de Nike et Louis Vuitton décédé en novembre à 41 ans, sont parmi les plus recherchés sur ce marché.
En février, l’un des derniers qu’il ait conçus avait atteint 352.800 dollars. Les records sont cependant atteints par les paires portées par des légendes du sport ou du hip hop, pouvant dépasser le million de dollars.

Mostaganem : le chanteur chaâbi Bensabeur Boukharouba tire sa révérence
Le chanteur chaâbi Bensabeur Boukharouba de la ville de Mostaganem est décédé samedi à l’âge de 58 ans des suites d’une maladie, a-t-on appris dimanche dernier auprès de sa famille. Né en 1964 à Mostaganem, le regretté cheikh Bensabeur Boukharouba a montré, dès son jeune âge, son intérêt pour la chanson chaabie, influencé par son père, musicien virtuose de la guitare, et par son frère ainé, cheikh Mustapha Boukharouba, qui excellait dans le genre musical authentique. Le défunt avait commencé son parcours artistique en 1980 au sein de l’association « En-Noudjoum », qui était présidée par Cheikh Boukhadmi, joueur dans un premier temps du Banjo avant de devenir chanteur du Chaabi (chanson populaire) animant des soirées artistiques, des fêtes familiales et de nombreux festivals locaux et nationaux. Le regretté Cheikh Bensabeur Boukharrouba interprétait des qacidate du patrimoine de poètes connus. Il s’est illustré notamment par l’interprétation de la célèbre chanson « Essadek Nabina » qui a obtenu la deuxième place au concours national de la chanson chaabie en 2009, organisé dans le cadre du festival culturel national de la chanson populaire à Alger. Le corps du défunt a été inhumé dimanche dernier au cimetière « Oued El hadaik » à hai « Debdaba », dans la commune de Sayada (wilaya de Mostaganem).

Tempête de sable en Irak : au moins 4.000 personnes atteintes de troubles respiratoires
Au moins 4.000 personnes se sont rendues dans les hôpitaux pour des troubles respiratoires provoqués par une nouvelle tempête de sable qui a frappé hier l’Irak, engendrant la fermeture des aéroports et administrations publiques, ainsi que la suspension des examens dans les écoles et les universités. Lundi aux aurores, les toits de la ville, les voitures garées dans les rues et même les meubles dans les maisons étaient recouverts d’une couche de sable jaune très fin, ont rapporté les médias. Au moins « 4.000 cas de suffocation » ont été recensés dans les hôpitaux, a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Seif al-Badr. « Tous les patients ont reçu les soins nécessaires », selon la même source. Le dernier épisode du genre avait entraîné un décès le 5 mai dû à des troubles respiratoires qui avaient également poussé plus de 5.000 personnes à se rendre dans les hôpitaux pour se faire soigner. Le ministère irakien de l’Education a annoncé la fermeture de toutes les écoles du pays et le report des examens à mardi. Les épreuves universitaires ont elle aussi été reportées. Depuis la mi-avril, l’Irak a connu en l’espace de quelques semaines pas moins de huit tempêtes de sable. Les autorités présentent l’Irak comme un des cinq pays au monde les plus vulnérables aux effets du changement climatique et à la désertification.