AHMED GAÏD SALAH, HIER, À ROUIBA (ALGER) : «L’Armée et le peuple partagent une vision unique du futur de l’Algérie»

Le vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, a indiqué dimanche, que l’Armée nationale populaire (ANP) et le peuple partagent tous les fondements d’une vision unique du futur de l’Algérie.

«L’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale s’enorgueillit de son appartenance à ce peuple brave et authentique, et partage avec lui les mêmes valeurs et principes, ainsi que les mêmes fondements nobles et prestigieux de l’Identité nationale, et a l’intime conviction, avec grande fierté, qu’un peuple avec ces valeurs et ces qualités ne peut que donner naissance à une Armée ayant les mêmes principes et les mêmes spécificités», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.
Il a ajouté, «c’est ainsi que se rejoignent toutes les marques d’amour, de respect, de sympathie et de solidarité entre le peuple et son armée, ainsi que tous les fondements d’une vision unique du futur de l’Algérie», a précisé Gaïd Salah dans son allocution à l’École nationale préparatoire aux études d’ingéniorat à Rouïba/1ère Région Militaire où il a tenu une réunion avec les cadres chargés de la formation au sein de l’ANP.
Rappelant le «lien fort et vital unissant le peuple algérien à son armée», Gaïd Salah a estimé que «chaque peuple se démarque par ses qualités et ses particularités, qui forgent les fondements de son Identité nationale, héritée de génération en génération ajoutant que le peuple qui a puisé, par le passé, dans la force de son identité et en a fait une arme infaillible avec laquelle il a enlacé sa Révolution de libération et s’est rallié à l’Armée de Libération Nationale. C’est avec cette arme qu’il a sû faire face aux affres du colonialisme, et c’est de cette arme qu’il a tiré sa grande résistance à toutes les souffrances. Ce même peuple, avec la même Identité nationale, dont les enfants font montre aujourd’hui d’un patriotisme sincère et donnent une ultime importance à la préservation de la réputation de leur patrie devant les nations». Il a, dans ce sens, souligné que «les motivations d’acquisition des vecteurs d’optimisation d’une vision commune de la patrie existent, et sont le fruit de la vision partagée de l’histoire, du présent et des perspectives prometteuses de l’Algérie, dont le peuple est conscient des dessous de ce monde impitoyable, marqué par l’effervescence, les événements et les mutations précipités et prémédités». «J’ai l’intime conviction que le peuple algérien authentique et consciencieux qui a prouvé, toujours et en toutes circonstances, qu’il est un peuple à principes, a sû et saura préserver sa patrie. L’Algérie et l’Armée nationale populaire sont, certainement chanceuses d’avoir ce peuple.» Par ailleurs, et s’agissant de la présence remarquable de la femme dans les rangs des Forces Armées, le Général de corps d’Armée a souligné l’»intérêt particulier» qu’accorde le Haut Commandement à l’accès de la gente féminine à toutes les composantes de l’ANP, entre autres, aux classes de toutes les Écoles Militaires et celles des Cadets de la Nation qui ont été relancées à la lumière des orientations du président de la République, Chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale.
«En passant en revue ce bilan annuel réalisé dans le domaine de l’enseignement et de la formation dont la gente féminine y est pour une part accrue, j’estime qu’il est nécessaire, à cette occasion où l’Algérie célèbre la Journée mondiale de la Femme, de saluer tous les élèves et toutes les femmes cadres, ainsi que toutes les femmes exerçant au sein de l’Institution militaire, tout en leur souhaitant beaucoup de réussite dans leur cursus scolaire et parcours professionnel», a-t-il dit. « Sans aucun doute, l’accès de la femme à tous les domaines du métier militaire au niveau de tous les Commandements de Forces et les différentes directions et services, constitue l’une de nos grandes réalisations qui a ouvert la voie à la gente féminine, pour la première fois, aux Écoles des Cadets de la Nation du cycle secondaire, durant l’année scolaire 2016-2017», a-t-il souligné. «Ces Écoles qui ont été relancées à la lumière des orientations du président de la République, Chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale. Comme je tiens, en cette heureuse occasion où nos cadettes s’apprêtent à passer les épreuves du Baccalauréat au terme de cette année scolaire 2018-2019, à souligner que ce résultat constitue un exploit en lui-même» Ainsi, «elles rejoindront, avec l’Aide d’Allah Le Tout-Puissant, les classes de l’Académie militaire de Cherchell puis celles des Écoles militaires supérieures pluridisciplinaires relevant des différentes Forces.
Le cursus didactique, scolaire et formatif demeure ouvert à tous ceux et celles en quête de savoir, à même de garantir davantage d’acquisition scientifique, d’accession à des connaissances scientifiques de hauts rangs, car le savoir et la science n’ont pas de limites, ni la quête permanente de s’abreuver de leurs sources», a-t-il dit. Cette allocution d’ouverture a été diffusée, via visioconférence, à tous les établissements de formation, et devant les Élèves de l’École Militaire Polytechnique, de l’École préparatoire aux Études d’Ingéniorat et de l’École des cadets de la nation de Blida. À noter aussi qu’à l’entame et après la cérémonie d’accueil, le Général de corps d’Armée a observé un moment de recueillement sur l’âme du défunt martyr «Badri Mokhtar», dont le nom est porté par l’École, puis a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative, avant de réciter la Fatiha sur son âme et sur celles de nos valeureux Chouhada.
R. N.