wilaya-delegue

Wilayas déléguées du sud du pays : Plus de 16 milliards de DA alloués

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a relevé lundi, que les wilayas déléguées du sud du pays ont bénéficié à ce jour, d’une enveloppe financière de 16,6 milliards de DA dédiés à la restauration d’infrastructures et à leur équipement. Une autre partie de cette enveloppe a été consacrée à l’organisation de 120 concours pour le recrutement de 1 800 personnes.

En effet, le directeur des études au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Chorfa Abdelkhalek a affirmé qu’a ce jour, une enveloppe financière de pas moins de 16,6 milliards de DA a été accordée aux wilayas déléguées instituées dans le Sud au titre de la réhabilitation et de l’équipement. Parmi ces mesures, il y a lieu de citer la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales qui a débloqué un montant de 401 millions DA pour la restauration des nouvelles infrastructures relevant de ces wilayas, un autre qui s’élève à
8 920 000 000 DA au lancement d’un programme de réalisation de structures de proximité et enfin, 3,1 milliards de DA à l’acquisition d’équipement d’assainissement et de salubrité, selon les détails fournis par ce responsable. Il y’a lieu de savoir aussi, que les autorités publiques ont décidé de consacrer plus de 569 millions DA à l’acquisition de véhicules au profit de ces wilayas déléguées en vertu d’un contrat conclu avec l’Entreprise nationale des véhicules industriels de Tiaret (SNVI), outre les montants destinés à la réalisation d’études pour la concrétisation locale pour les wilayas déléguées, leurs directions et les logements de fonction. Il est à noter qu’une contribution de 195 millions de DA a été apportée par les wilayas prélevés de leurs budgets initiaux. Chorfa n’a pas manqué de rappeler, à ce sujet que le ministère de l’Intérieur avait souligné l’importance de respecter les délais impartis à la réalisation de projets retenus, faisant remarquer qu’à ce jour, «55% du programme proposé a été réceptionné, le reste interviendra durant le premier trimestre de l’année en cours au plus tard». « Il est nécessaire aussi d’élaborer des projets de développement dans ces régions en concertation avec la société civile et les électeurs car étant mieux au fait de leurs besoins locaux « a-t-il estimé, relavant que ce pas s’inscrivait dans le cadre de l’approche participative qui fait l’objet d’un projet de loi que soumettra prochainement la tutelle. S’agissant des ressources humaines, il a été convenu selon le même responsable d’organiser des concours de recrutement au profit des directions déléguées au nombre de 12. Ainsi, 120 concours ont eu lieu en 2016 qui ont permis le recrutement de 1800 personnes. Ce recrutement, a-t-il détaillé, intervient après l’instruction donnée par le Premier ministre à la Direction générale de la Fonction publique et de la Réforme administrative et qui énonce la prise de mesures exceptionnelles dans les wilayas déléguées pour ce qui est de la réduction des délais d’annonce des résultats et de l’attribution de la priorité aux compétences locales. Chorfa a tenu à assurer que «cela a été appliqué scrupuleusement et sans problème majeur», ce qui, selon lui, a suscité la «satisfaction des populations à l’égard de ces décisions». Entre autres principes à ancrer dans ces wilayas déléguées, figurent la décentralisation qui sera appliquée dans une première étape au niveau de certaines commissions dont la création est prévue en 2017, à l’instar de la commission de cession des terres agricoles et la commission de promotion de l’investissement et autres, a-t-il ajouté. Dans un autre contexte, les mesures exceptionnelles prises en faveur de ces wilayas englobent le recours aux énergies renouvelables en matière d’éclairage public qui génère une facture faramineuse d’impact négatif sur le budget local et l’irrigation. Soulignons, à cet égard, qu’une convention a été conclue avec le Centre national de développement des énergies renouvelables pour la formation de deux cadres pour chaque wilaya déléguée par l’annexe relevant du Centre situé à Ghardaïa.
Djedjiga Hamitouche