Benbouzid

VACCINATION CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid brandit le pass sanitaire

Alors que l’opération de vaccination contre le Covid-19 n’avance pas comme voulu, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a dit, lors d’une journée d’étude sur l’évaluation globale de la riposte à la pandémie Covid-19 organisée jeudi, « plaider » pour l’application du pass sanitaire en vue d’encourager les citoyens à la vaccination, soulignant que l’instauration de ce pass ne relève pas des prérogatives du ministère. Benbouzid a estimé à ce propos que certaines appréhensions et craintes quant à l’efficacité ou la nécessité de se vacciner contre le Covid-19, sont compréhensives, mais la réalité nous démontre que moins on vaccine, plus le risque de contamination augmente, d’où l’intérêt, a-t-il expliqué, de vacciner en masse afin d’endiguer la propagation du virus et réduire les effets d’une nouvelle vague. Le ministre a déploré, dans ce contexte, le recul du nombre de vaccination au cours des dernières semaines, après la bonne performance enregistrée, depuis le début de la campagne de vaccination, avec un total de six millions de personnes vaccinées à l’échelle nationale. Autre fait aggravant souligné par le ministre, l’abandon par les citoyens du port du masque et le non-respect des mesures barrière, faisant craindre, selon lui, une résurgence de la pandémie, dans le cas où la vaccination ne connaîtrait pas un nouveau démarrage. Le ministre a renouvelé son appel aux citoyens non vaccinés à se rapprocher des structures mises en place pour le faire et éviter une dégradation de la situation sanitaire, d’autant que le risque reste entier et une nouvelle vague n’est pas à écarter, au vu du comportement observé dans la rue, a-t-il averti.

Un plan « solide » pour faire face au risque d’une nouvelle vague
Par ailleurs, Benbouzid a annoncé la préparation d’un plan solide permettant de faire face à une éventuelle nouvelle vague du Covid-19. Il a soutenu, à cette occasion,  que compte tenu de la crise qu’a connue le pays et du dévouement constant de tous les acteurs sur le terrain, nous restons optimistes et saurons faire face à toute nouvelle vague de Covid-19 quelle que soit sa gravité. Benbouzid a indiqué que le but de cette journée d’étude était d’associer tous les acteurs et les compétences pour évaluer les différentes activités de prise en charge des patients atteints de Covid- 19, menées, tout au long d’une année, par le secteur de la santé. Cette réunion d’évaluation qui s’inscrit également, rappelle Benbouzid, dans la stratégie du ministère visant à endiguer cette pandémie, de manière anticipative et efficace, a pour objectif de mettre en valeur les contributions phares de tous les acteurs qui permettront de cerner les points forts et les insuffisances et d’en tirer les enseignements. Benbouzid a évoqué à la même occasion les trois vagues de la pandémie que le pays a connues, la dernière ayant été la plus sévère soulignant que le secteur de la santé a géré efficacement cette dernière grâce aux efforts conjugués de tous les professionnels de santé. Il a ajouté que lors de cette troisième vague, tous les établissements de santé à travers le pays ont connu une énorme hausse de la demande en oxygène qui a dépassé les prévisions des experts comparativement aux vagues précédentes.
Ania Nch