Tizi

Tizi-Ouzou : suspension partielle des activités commerciales et de transport dans 6 communes

Les activités commerciales et de transport intercommunal sont suspendus partiellement dans six communes de Tizi-Ouzou, pour une période de dix jours, afin de limiter la propagation de la Covid-19, selon deux arrêtés du wali diffusés samedi. Selon ces arrêtés signés par la wali Mahmoud Djamaâ et qui sont entrés en vigueur depuis jeudi dernier (date de leur signature), les communes concernées par ces mesures de confinement partiel sont Azazga, Fréha, Boghni, Mechtras, Assi Youcef et Bounouh. Le premier arrêté précise que l’activité de transport est suspendue, pour dix jours, à partir de 17H jusqu’au lendemain 6H, dans les communes sus-citées. Le deuxième arrêté porte sur la suspension de toute activité commerciale entre 14H et 6H (le lendemain), pour la même durée de 10 jours et annonce que le non-respect de cette mesure entraînera la fermeture immédiate du commerce et des poursuites judiciaires contre les contrevenants. Il est à rappeler que plusieurs communes de la wilaya, notamment celles enregistrant un nombre important de cas d’atteinte par la Covid-19, observent déjà un auto-confinement dans l’espoir de rompre la chaîne de contamination du virus.

Saisie de plus de 17 kg de kif traité à Tlemcen
Les services de la police de Tlemcen ont saisi dernièrement 17,500 kg de kif traité et arrêté trois personnes, a-t-on indiqué samedi dans un communiqué de la sûreté de wilaya. Les éléments du service régional de lutte contre le trafic de drogue ont mené cette opération suite à des informations qui leur sont parvenues faisant état d’une activité suspecte d’un réseau criminel à Maghnia. Un plan a été mis en oeuvre ce qui a permis l’arrestation de trois prévenus du réseau, la saisie de la quantité de kif traité qui était en leur possession, d’un véhicule, d’un motocycle et de téléphones portables, a-t-on indiqué dans le communiqué émanant de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Une procédure judiciaire a été engagée pour présenter les trois mis en cause devant la justice.

Arrestation de trois individus pour enlèvement à El-Kala
Les services de la sûreté de wilaya d’El-Tarf ont arrêté trois (3) individus impliqués dans l’enlèvement d’un jeune homme à El Kala pour contraindre son frère à se rendre chez eux, a-t-on appris samedi auprès du chargé de communication de ce corps de sécurité. Agissant sur la base d’une plainte émanant du frère du jeune homme ayant fait l’objet de l’enlèvement qui a dévoilé une vidéo dans laquelle les présumés auteurs menaçaient de brûler la victime s’il refusait de se rendre chez eux, les services de la police relevant du premier arrondissement d’El-Kala ont ouvert une enquête qui a permis d’identifier les suspects, de  »dangereux repris de justice », a précisé le lieutenant Oussama Abdelaziz.
Exploitant ces informations, les services de la police ont pu, grâce aux moyens utilisés en matière de cybercriminalité, confirmer l’authenticité de la vidéo dans laquelle les trois individus ont menacé le plaignant de représailles si jamais il refusait de les rejoindre exhibant des armes blanches prohibées (couteaux, épées, cocktail Molotov) et en proférant des insultes. Appréhendés en flagrant délit, les trois individus, âgés d’une vingtaine d’années, ont été présentés devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel d’El-Kala qui les a poursuivis pour  »association de malfaiteurs, enlèvement et détention d’armes blanches prohibées ».
Originaires de cette daïra côtière, les trois repris de justice, dont deux issus de la même famille, ont été placés sous mandat de dépôt, a ajouté le lieutenant Abdelaziz qui a indiqué que leur arrestation s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le banditisme, notamment les bandes de quartier qui sèment la terreur parmi les citoyens.

Neuf morts et 380 blessés sur les routes en 48 heures
Neuf (9) personnes sont décédées et 380 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation enregistrés durant les dernières 48 heures à travers plusieurs wilayas du pays, a indiqué samedi la Protection civile dans un communiqué. Concernant les activités de lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19, les unités de la PC ont effectué, durant les dernières 48 heures, 271opérations de sensibilisation à travers le territoire national, portant sur la pandémie Covid-19, rappelant aux citoyens la nécessité du respect du confinement ainsi que les règles de la distanciation sociale. Les unités de la PC ont effectué également 224 opérations de désinfection générale à travers le territoire national, a indiqué la même source, ajoutant que ces opérations ont touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés, quartiers et ruelles. Les éléments de la PC sont également intervenus pour l’extinction de huit incendies urbains et divers dans les wilayas d’Alger, Sidi Bel Abbès, Skikda, Bouira, Boumerdés, Laghouat et Batna ayant causé des gênes respiratoires. Par ailleurs, les unités de la PC sont intervenues pour le repêchage de quatre personnes décédées par noyade au niveau des réserves d’eau dans les wilayas de M’sila, Constantine, Jijel et Tamanrasset.

Coupure d’eau dans quatre communes à cause d’une panne à Tissemsilt
Une coupure d’eau est enregistrée dans quatre communes de la wilaya de Tissemsilt, a-t-on appris samedi de l’unité de wilaya de l’Algérienne des eaux (ADE). La suspension de l’alimentation en eau potable de deux jours concerne les communes de Bordj Emir Abdelkader, Youssoufia, Sidi Boutouchent et les localités de la commune de Layoune, selon la même source L’ADE a expliqué qu’une panne mécanique de la station de pompage 2 de la chaîne de production d’eau à partir du barrage de Derder implanté à Youssoufia, est à l’origine de la coupure de l’alimentation en eau potable. Les techniciens de l’ADE œuvrent à réparer cette panne, a-t-on fait savoir, soulignant que l’alimentation en eau potable sera rétablie une fois achevés les travaux de maintenance de la station.

14 détenus palestiniens poursuivent leur grève ouverte de la faim
Treize détenus palestiniens dans des prisons de l’occupation israélienne, poursuivaient samedi leur grève ouverte de la faim en protestation de leur détention administrative, en plus du prisonnier Muhammad Nawara, qui est condamné à la réclusion à perpétuité, est en grève contre son isolement, a rapporté samedi l’agence WAFA. Hassan Abd Rabbo, porte-parole de la commission chargée des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, a déclaré que les prisonniers en grève « sont déterminés à poursuivre leur lutte jusqu’à ce que leurs demandes soient satisfaites ». Il a ajouté qu’il y a également « quatre prisonniers engagés dans une grève de solidarité avec les détenus administratifs », s’attendant à ce que « le nombre de détenus solidaires de la grève augmente dans les prochains jours ». Dans une interview, à la radio « Voix de Palestine », Abed Rabbo a mis en garde, sur « la gravité de la situation sanitaire des prisonniers, notamment avec la forte canicule que connaît la Palestine ». « Des cas de fatigue intense ont commencé à apparaître chez les prisonniers, en plus de la perte de poids suite aux mauvais traitements et de la négligence de l’administration pénitentiaire », a-t-il précisé. En plus les avocats des prisonniers sont interdits de leur rendre visite, comme punition collective. Les détenus palestiniens ont continuellement eu recours à des grèves de la faim illimitées pour protester contre leur détention administrative illégale et exiger la fin de cette politique qui viole le droit international.

Il est « très probable » que le nouveau coronavirus évolue vers une forme plus dangereuse
Ll est « très probable » que le nouveau coronavirus évolue vers une forme plus dangereuse, a estimé un groupe d’experts britanniques cité par le magazine Forbes. Un rapport du groupe consultatif scientifique pour les urgences décrit ainsi plusieurs scénarios possibles pour le variant Delta, notamment d’être plus mortel et d’échapper au vaccin. Ce groupe de médecins, de scientifiques et d’épidémiologistes a noté qu’outre des sérums plus efficaces, des mesures telles que le port du masque, l’isolement et le confinement devraient également être prises car « le comportement humain est un facteur déterminant dans la propagation du virus ». « Nous devons nous préparer à cette issue, car nous sommes déjà à la traîne, le SRAS-CoV-2 devançant notre réponse », a averti Forbes.