Kerry Kennedy Haidar

Soutien de Kerry Kennedy à  Aminatou Haider 

La présidente du Centre Robert Kennedy pour la justice et les droits de l’homme (RFK Center) a fermement condamné la campagne de dénigrement orchestrée par le Maroc contre la militante sahraouie, Aminatou Haider, affirmant que ses « activités pacifiques » sont essentielles pour la protection des Sahraouis.
« Je condamne la campagne de dénigrement (menée) par le Maroc et les menaces contre la militante des droits de l’homme et lauréate du prix RFK Human Rights 2008, Aminatou Haider », a tweeté Kerry Kennedy. « Ses activités pacifiques sont capitales pour protéger les droits de tous les Sahraouis » a ajouté la présidente de RFK Center qui s’est dit également « solidaire avec sa chère amie ».
Aminatou Haider qui a lancé récemment avec d’autres militants sahraouis une nouvelle organisation, ISACOM, (Instance sahraouie contre l’occupation marocaine) fait l’objet ces derniers jours d’une campagne de dénigrement en ligne menée par des médias marocains proches du palais royal. Dans les jours ayant suivi l’annonce d’ISACOM, ces médias ont lancé une campagne de diffamation contre Haider et les autres membres fondateurs de l’organisation, incitant, dans certains cas, à la violence à leur encontre et à leur détention.
Le  parquet marocain d’El-Ayoune a ouvert une enquête judiciaire contre l’ISACOM au motif que cette nouvelle association était soi-disant « une incitation claire à commettre des actes contraires à la loi pénale ». Le parquet a également annoncé que des « sanctions judiciaires » allaient être imposées contre la nouvelle association sahraouie. « Ce n’est pas la première fois que des tentatives de saper le travail pacifique de Haider en faveur des droits humains soient signalées: cela va dans le sens d’une longue série d’actions des autorités marocaines pour réprimer la société civile sahraouie », a dénoncé de son côté,  Ole von Uexkull, directeur exécutif de la fondation Right Livelihood, qui a décerné son prix Nobel alternatif 2019 à la militante sahraouie. Après les invectives et les calomnies contre Aminatou Haider, la presse marocaine a recouru récemment aux Fake news en rapportant que la Fondation Right Livelihood aurait été sollicitée par des avocats espagnols et des membres de la communauté internationale des droits humains pour retirer son prix à Aminatou Haider. Réagissant à ces informations mensongères, la fondation suédoise, a nié dans un communiqué « toute intention de retirer le prix décerné à Haider ou avoir été invitée à le faire ». La lauréate de Right Livelihood, Aminatou Haider, milite depuis plus de 30 ans pour l’autodétermination du peuple sahraoui et le respect de ses droits fondamentaux. Son combat s’est déroulé dans le contexte de l’occupation illégale du territoire du Sahara occidental par le Maroc. Mme Haider a reçu le Right Livelihood Award en 2019 pour son action non violente inébranlable, malgré l’emprisonnement et la torture, en quête de justice et d’autodétermination pour le peuple du Sahara occidental.
M. B.