Sortie : «Les 4 Fantastiques» piétine une décennie d’art du super-héros

Censé relancer une franchise en panne depuis 2007, ce reboot, pourtant prometteur au départ, s’avère particulièrement désastreux à l’arrivée. On voulait y croire. On avait même d’excellentes raisons d’espérer le meilleur de ce reboot des 4 Fantastiques piloté par Josh Trank. En guise de coup d’essai, ce jeune cinéaste de 31 ans avait réalisé un coup de maître : Chronicle, une relecture grinçante du genre super-héroïque au succès impressionnant (126 millions de dollars au box-office pour 12 millions de budget). Il promettait une version plus réaliste, plus « inattendue », arguant avec raison qu’ »on ne peut pas raconter indéfiniment la même histoire de la même façon ». Ses choix de casting témoignaient, en tout cas, d’une vision originale. On était impatient de voir Miles Teller (remarqué dans Whiplash) et Michael B. Jordan (déjà vu dans Chronicle et dans Fruitvale Station) apporter leur touche « indie » au blockbuster, de même qu’on se réjouissait de retrouver Kate Mara (l’ex-journaliste de House of Cards) et Jamie Bell (l’ex-petit garçon danseur de Billy Elliot) dans ces rôles à contre-emploi.
Le pire qui puisse arriver, se disait-on, c’est que Trank se heurte au système hollywoodien et ne parvienne pas tout à fait à imposer son point de vue artistique. Mais, même médiocres, ces 4 Fantastiques tiendraient sans doute suffisamment la route pour permettre à 20th Century Fox de relancer la franchise et de préparer un éventuel cross-over avec ses X-Men fraîchement reboostés par le très réussi Days of Future Past . En 2015, la recette du film de super-héros n’est plus un secret et, si Marvel nous a bien appris une chose, c’est qu’il suffit de respecter le cahier des charges pour s’en tirer honorablement.

Stargate
Tout ça pour dire qu’on ne s’attendait vraiment pas à un tel raté. À côté, le deuxième Spider-Man de Marc Webb est une merveille : au moins pouvait-on éprouver de la sympathie pour ses héros à l’eau de rose. Ici, difficile de se raccrocher à quoi que ce soit. Aucune émotion, aucun enjeu, aucun intérêt. L’ennui est total pratiquement du début à la fin. Succession interminable de lieux communs, l’habituel « récit des origines » met près d’une heure à s’installer. On patiente sagement – il s’agit, après tout, d’un passage obligé et les miracles y sont toujours rares -, mais nos bâillements indulgents n’obtiennent guère de récompense. Au lieu de décoller comme il se doit à l’arrivée des fameux super-pouvoirs (l’unique séquence mémorable du film), Les 4 Fantastiques bascule sans transition dans un maelstrom narratif digne d’un mauvais épisode de Stargate. Pour un peu, on en viendrait à regretter le kitsch et la niaiserie bon enfant des 4 Fantastiques d’autrefois. C’est à croire que les Batman de Nolan et les Avengers de Whedon n’ont jamais existé : dénué de gravité mais incapable de légèreté (ses quelques tentatives d’humour tombent à plat), ce film de super-héros somme toute très scolaire semble n’avoir rien appris de la décennie super-héroïque qui s’est écoulée. On comprend mieux pourquoi Lucasfilm est revenu sur sa décision de confier à Josh Trank les manettes d’un spin-off de Star Wars…

Déception pour sa première journée ,au box-office américain
Un flop ? On s’en rapproche en tout cas. Les 4 Fantastiques de Josh Trank a bien du mal à s’imposer au box-office américain et selon Variety, le film n’a pas fait les entrées que le studio espérait lors de sa première journée d’exploitation, ce vendredi. Selon les prévisions des analystes, le long-métrage ne devrait pas dépasser les 30 millions de dollars sur le week-end, alors que 20th Century FOX misait au moins sur 40 millions.
Le dernier film de super-héros majeur à faire moins de 35 millions de dollars entre le vendredi et le dimanche était The Green Hornet de Michel Gondry. FOX ayant lâché 120 millions de dollars pour Les 4 Fantastiques, le box-office final du film devrait rembourser le studio mais certainement pas atteindre la rentabilité d’un X-Men : Days of Future Past, par exemple. Il faut dire que le long-métrage a été littéralement assassiné par la critique internationale.
Chez Première, nous avons une énorme impression de gâchis. Difficile de savoir si dans ces conditions une suite verra le jour, ou même le fameux crossover entre Les 4 Fantastiques et les X-Men évoqué depuis longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>