Bedoui au Japon

SOMMET DE YOKOHAMA : L’Algérie défend un partenariat «gagnant-gagnant »

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a affirmé, hier, à Yokohama (Japon), que le message de l’Algérie pour la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) s’articulait autour de la garantie d’un partenariat « gagnant-gagnant » entre le Japon et l’Afrique.

Dans une déclaration à la presse, en marge des travaux de la réunion ministérielle préparatoire à la TICAD7, prévue du 28 au 30 août, Boukadoum a indiqué que « le message de l’Algérie au sommet consiste en l’établissement d’un partenariat gagnant-gagnant », notant que le continent africain « ne se suffit plus d’être une source d’approvisionnement en matières premières ». L’Afrique compte plusieurs partenaires de par le monde, a-t-il poursuivi, soulignant que parmi les enjeux de la TICAD 7 « l’établissement d’un partenariat efficace et constructif, à même de permettre aux Africains d’acquérir une expertise en termes d’organisation et de financement dans certains domaines fixés par les experts, à savoir l’invention, la technologie, l’irrigation et le financement du transport en Afrique ». Boukadoum a estimé que la forte participation des chefs d’État et de gouvernement au Sommet de Yokohama témoigne de « l’importance que revêt cette rencontre ». Il a également salué « la participation de tous les pays membres l’Union africaine (UA) à ce rendez-vous, y compris la République arabe sahraouie démocratique (RASD) », qualifiant cette présence de « grand acquis pour l’Afrique ». Il a ajouté, en outre, que l’Algérie soutenait la participation de tous les pays de l’UA qui aura un impact positif sur l’ensemble des membres ».
Par ailleurs, le ministre a rappelé que la coopération entre l’Algérie et le Japon remonte à l’indépendance, notamment dans le domaine du pétrole et de la prospection, rappelant qu’une concertation régulière est établie entre les deux pays dans les fora internationaux ».
Mokhtar Bendib