Plage à Oran

Saison estivale à Oran : Les préparatifs vont bon train

L’organisation de la saison estivale 2019 s’annonce sous de bons auspices malgré quelques insuffisances relevées par la commission de wilaya qui vient de clôturer sa troisième et dernière sortie sur les différents sites balnéaires de la wilaya d’Oran, a-t-on appris mardi auprès de la direction locale du tourisme et de l’artisanat. La nouveauté, cette saison, outre le renforcement de l’éclairage public sur l’axe routier Mers El-Kébir-Aïn-El-Turck, c’est surtout les travaux d’aménagement et réhabilitation des accès au niveau des plages, ainsi que la réhabilitation de structures administratives de la police, de la Gendarmerie nationale et de la Protection civile en faveur des communes côtières, a indiqué, à l’APS, le chef de service chargé du suivi et du contrôle des activités touristiques à la DTA, Morad Boujenane. Il a cité, à ce propos, notamment l’acquisition de plusieurs postes en préfabriqué destinés aux structures administratives dont trois à Cap Falcon, Trouville et Aïn-Safia, de même qu’au niveau des communes balnéaires de Bousfer et El-Ançor, rattachées à la daïra d’Aïn-El-Turck. En outre, une opération d’aménagement de trois parkings qui jouxtent le complexe «Les Andalouses» est en cours, a-t-on ajouté. La même source a affirmé que les conditions nécessaires pour passer une saison estivale meilleure que les précédentes sont réunies, signalant en matière d’hygiène et de commodités la pose de sanitaires mobiles au niveau des différents sites balnéaires, à la faveur des sorties des différentes commissions ayant noté les insuffisances, notamment au niveau des sites balnéaires de Gdyel (Aïn-Defla et Dahl) et d’Aïn-El-Turck où les plaques indicatrices font défaut à «Corales» et «Pelika». Les constructions illicites érigées dans les communes balnéaires d’Aïn-El-Turck et d’Arzew (Cap Carbon), en violation des textes de loi régissant le domaine maritime, ont également fait l’objet de réserves des membres de la commission, notamment en ce qui concerne les rejets domestiques en mer à Cap falcon, Aïn-Safia, faute de raccordement de certaines habitations au réseau d’assainissement, a-t-on encore fait savoir. Pour ce qui est du nombre des plages autorisées à la baignade pour cette édition 2019, le même responsable à la direction locale du tourisme a fait état d’un arrêté en cours de signature du wali de 33 plages sur 34.