Don de sang

Des acteurs du mouvement sportif algérien participent à une collecte de sang à Alger

Une grande affluence, composée essentiellement des acteurs du mouvement sportif algérien, a caractérisé la campagne de collecte de sang organisée lundi en soirée au niveau de l’esplanade de Riadh El-Feth (Alger) par l’Organisation nationale des journalistes sportifs algériens (ONJSA), en collaboration avec l’Agence nationale du sang (ANS). Rehaussée par la participation des ministres de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, et du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, ainsi que du président du Comité olympique et sportif algérien (COA) et patron de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), Mustapha Berraf, l’opération a consacré, l’espace d’une soirée, les valeurs nobles de solidarité et d’entraide sociale des sportifs, dirigeants, cadres, responsables d’institutions sportives, avec les malades. « Cette initiative humanitaire et caritative a été initiée afin d’essayer d’élargir ce genre d’actions de sensibilisation auprès du mouvement sportif national dans ses différents corps (ministère, COA, fédérations, clubs, dirigeants, entraîneurs, athlètes, arbitres, supporters, journalistes et toute la société civile) », a expliqué à l’APS le président de l’ONJSA, Youcef Tazir, très content de l’affluence qu’a connue le rendez-vous. Nouvellement inscrite dans le cadre des activités de l’ONJSA, cette opération avait pour objectif d’alimenter les différents établissements hospitaliers en sang pour la prise en charge des malades.

France : 75 000 décès en 2015 à cause du tabac
Quelque 75 000 personnes sont mortes en France en 2015 à cause du tabac, soit plus d’un décès sur huit, selon des chiffres de l’agence sanitaire Santé publique France publiés mardi, à la veille de la journée mondiale sans tabac célébrée vendredi. «Comme dans la plupart des pays industrialisés, le tabagisme reste la première cause de décès évitable en France», souligne l’agence sanitaire dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), repris par des médias. «En 2015, un total de 75 320 décès ont été estimés attribuables au tabagisme sur les
580 000 décès enregistrés en France métropolitaine», indique l’agence, soulignant que les hommes sont particulièrement touchés, tandis que les femmes sont de plus en plus concernées, Durant la même année, 19 % des hommes décédés sont morts à cause du tabac (55 400), contre 7 % pour les femmes (19 900), précise la même source.
L’agence sanitaire fait état d’une diminution du nombre de décès chez les hommes alors qu’il s’est multiplié chez les femmes.

Décès du fondateur de Human Rights Watch
Le fondateur de l’organisation Human Rights Watch (HRW), Robert Bernstein, un ardent défenseur américain de la dissidence politique et de la liberté d’expression, est décédé lundi à l’âge de 96 ans, a annoncé le New York Times. Le quotidien a obtenu la confirmation de son décès, survenu dans un hôpital de New York, auprès d’un de ses trois fils. Robert Bernstein, qui avait fondé HRW au cours de la guerre froide, était éditeur. à la tête de la maison d’édition Random House, il avait notamment publié des auteurs américains tels que Toni Morrison, Theodor Seuss Geisel, dit Dr Seuss, et Gore Vidal ainsi que les dissidents soviétiques Andreï Sakharov et Elena Bonner et le tchèque Vaclav Havel. Au cours de cette période (1966-1990), il était devenu l’un des plus importants éditeurs de livres d’intérêt général, selon le New York Times. «Quand je me suis retiré en 1998, HRW était active dans 70 pays, la majorité étaient des sociétés fermées», avait-il alors écrit dans le New York Times. «Désormais, de plus en plus souvent, l’organisation rejette l’importante distinction entre sociétés ouvertes et fermées», regrettait-il. Une critique que HRW avait rejetée. «Robert Bernstein était un véritable homme de principes», a écrit sur Twitter Seth Mandel, rédacteur en chef du Washington Examiner. Dans les universités de Yale et de New York, les bourses permettant d’effectuer des recherches sur les droits de l’Homme portent le nom du fondateur de HRW. En 2011, à 88 ans, il avait fondé une nouvelle organisation appelée Advancing Human Rights, qu’il a présidée.

Onzième mort de la saison sur l’Everest
Un alpiniste américain est mort en descendant de l’Everest, ont annoncé mardi, les autorités népalaises, portant à onze le nombre de morts sur le toit du monde cette saison.
Christopher John Kulish, 61 ans, avait gravi le sommet de 8 848 m et était de retour lundi soir, au campement le plus élevé de la montagne. «Soudain il a eu un problème cardiaque et est mort au col Sud, d’après les organisateurs de son expédition», a déclaré Mira Acharya du département du tourisme du Népal.
La saison de l’Everest tire actuellement à sa fin, marquée par d’impressionnants embouteillages en «zone de la mort» et de nouveaux appels à mieux réguler l’ascension. Cette saison a été la plus meurtrière sur la montagne depuis 2015. Le nombre total d’himalayistes parvenus sur le toit du monde cette année pourrait dépasser le record de 807 personnes établi en 2018.
Le Népal avait émis 381 permis pour cette saison de printemps.
La Chine en avait de son côté accordé au moins 140. Chaque titulaire de permis est accompagné d’au moins un sherpa. Outre l’Everest, neuf personnes sont mortes sur des «8.000» de l’Himalaya ces dernières semaines et une autre est portée disparue.

Plus de 150 obus datant de la Seconde Guerre mondiale trouvés sur un site de construction à Moscou
Plus de 150 obus datant de la Seconde Guerre mondiale ont été découverts, lundi, lors des travaux de construction d’un immeuble résidentiel au nord de Moscou, a indiqué le ministère russe des Situations d’urgence. «Lors de l’ouvrage de fondation d’un immeuble résidentiel, un arsenal de munitions explosives diverses a été découvert par les ouvriers», a précisé le ministère, ajoutant que des éléments spécialisés du ministère se sont déplacés vers le lieu afin d’intervenir. Le ministère a précisé que ses équipes ont trouvé des obus de différents calibres et une grenade à main à fragmentation, ajoutant que les explosifs étaient tous dépourvus de propulseurs. Les obus découverts ont été emportés vers un site d’essai en dehors de Moscou afin d’être détruits, a souligné le ministère.

Sénégal : six mois de prison contre un jeune appelant sur Facebook à tuer toutes les femmes
Six mois de prison ferme ont été requis lundi à Dakar contre un Sénégalais ayant appelé sur Facebook à «tuer beaucoup» de femmes, en réaction au meurtre d’une jeune fille qui a ému l’opinion au Sénégal. Par ailleurs, une animatrice de la télévision privée sénégalaise 7TV placée en garde à vue samedi après des propos controversés, lors d’une émission consacrée à la question du viol, sur la prévalence du phénomène «dans les anciennes sociétés peules», a été remise en liberté dimanche. L’animatrice, elle-même d’ascendance peule, a rejoint sa famille, a indiqué la directrice de la chaîne, Maïmouna Ndour Faye, saluant un «dénouement heureux» et demandant de nouveau «pardon» à la communauté peule. Ce débat s’est tenu à la suite d’une série de faits divers sanglants, notamment le meurtre de deux jeunes filles à Thiès (ouest) puis à Tambacounda, à 420 km à l’est de Dakar, «toutes deux assassinées dans des conditions atroces», selon un communiqué du ministère chargé de la Femme et du Genre le 20 mai.

Chiffre du jour : 120

Ancienne plus grosse fortune du Brésil, Eike Batista a été condamné à payer deux amendes d’un montant total de 536 millions de réais (près de 120 millions d’euros) pour délit d’initié, ont annoncé lundi les autorités boursières. L’ex-chef d’entreprise de 62 ans, qui est assigné à résidence depuis 2017 après avoir passé trois mois en prison pour corruption et blanchiment, a reçu en outre l’interdiction lundi de diriger toute société cotée en bourse pendant sept ans. La Commission des Valeurs boursières (CVM) lui a infligé une amende de 440,8 millions de réais et une autre de 95,7 millions. Il est accusé d’avoir vendu en 2013 des actions de sa compagnie pétrolière OGX alors qu’il savait qu’elle ne pourrait plus explorer des blocs acquis lors d’enchères en 2007. Ses avocats ont annoncé qu’ils feraient appel.