Saadane

Saadane se défend : «Belmadi n’a rien à voir avec le complot fomenté contre moi par la FAF»

Encore une fois, et en l’espace de 24 heures, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, n’a pas été tendre avec son désormais ex-DTN,Rabah Saâdane. Après Tlemcen, c’est à Oran qu’il l’a de nouveau dénigré après sa démission surprise de son poste. Mais Saâdane campe toujours sur ses accusations, regrettant au passage qu’il soit traité de menteur. Il compte pour l’instant observer le silence, mais il risque néanmoins de revenir à la charge après la double confrontation de la sélection nationale contre le Bénin, vendredi et mardi prochains dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2019 au Cameroun. En attendant, il s’est contenté de dire : « Moi, j’ai expliqué, les choses sont claires. Je ne suis pas un gamin. Tout ce que j’avais avancé est vrai, j’ai les preuves en main. S’ils ne reconnaissent pas, ils sont libres, j’ai été lésé, ça s’arrête là, je ne suis pas le genre de personne qui verse dans la polémique, mes propos n’avaient pas pour but d’envenimer les choses. Pour moi, il n’a rien apporté de nouveau (Zetchi, ndlr) ». Il a tenu aussi à préciser que contrairement à ce que tente de faire croire le président de la FAF, il n’a aucun problème avec le coach national, Djamel Belmadi, et qu’il ne l’a visé à aucun moment dans ses accusations dirigées vers des membres du bureau fédéral qui ont orchestré leur ‘’complot’’ depuis quelques mois pour le pousser à la démission, selon ses dires.
Par ailleurs, Kheireddine Zetchi a laissé entendre avant-hier à Oran, avoir commis des erreurs dans le choix des personnes à la tête des différentes structures, une manière pour lui de faire son mea culpa après ses mésaventures avec l’ancien DTN, Fodhil Tikanouine et son successeur Rabah Saadane, ainsi qu’avec les deux premiers sélectionneurs nationaux sous son règne, en l’occurrence, l’Espagnol, Lucas Alcaraz et Rabah Madjer. «Dorénavant, nous devons choisir l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Le temps des décisions prises au hasard est révolu », a affirmé le patron de la FAF.
Le président de la FAF s’exprimait en marge de la présentation aux membres de l’Assemblée générale de la FAF représentants les région sOuest et Sud-Ouest des projets des futurs centres techniques fédéraux et des centres techniques régionaux qui seront implantés dans différentes wilayas. «Nous devons désormais compter sur les compétences et les personnes qualifiées dans le domaine de la formation», a affirmé Zetchi, dimanche à partir de Tlemcen. Il n’a pas hésité pour l’occasion à tacler encore Saâdane qui s’est illustré en fin de semaine par ses sorties médiatiques ‘’houleuses’’. «Il y a des gens qui font beaucoup de bruits dans les médias, mais qui sont inutiles pour le football algérien. Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit. Je rends hommage à tous ceux qui sont en permanence avec les jeunes joueurs, qui sont toujours là pour jouer le rôle du père et de la mère. Ceux qui nous donnent des exemples à travers les médias, nous les laissons amuser les galeries, on s’en occupe pas trop. Nous serons toujours derrière les gens qui travaillent, qui sont au service du football », a-t-il ajouté.
H. S.