FMI

L’INFLATION EN 2019 NE SERA PAS TROP IMPORTANTE / FMI : prévisions de croissance pour l’Algérie revues à la baisse

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit, dans son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales publié hier, que le taux de croissance du Produit intérieur brut réel (PIB réel) de l’Algérie devrait s’établir à 2,5% en 2018. Le FMI revoit ainsi, à la baisse, sa prévision de croissance pour l’année 2018, puisqu’il prévoyait un taux de croissance du PIB réel la même année de l’ordre 3% dans son rapport publié en avril dernier.
L’institution de Bretton Woods prévoit en outre un taux de croissance de 2,7% pour l’Algérie en 2019, et de 0,5% en 2023. La croissance économique de l’Algérie s’est, pour rappel, établie à 1,4% en 2017, indique l’institution.
Le taux d’inflation en Algérie devrait, quant à lui, s’établir à 6,5% en 2018, prévoit le FMI, en hausse par rapport aux 5,6% d’inflation en 2017. L’inflation devrait continuer d’augmenter l’année suivante dans des proportions normales, malgré le recours à la planche à billets, puisque le FMI prévoit un taux de 6,7% en 2019.
Le taux de chômage, qui s’était établi à 11,7% en 2017, devrait diminuer très légèrement en 2018 pour s’établir à 11,6%, avant de passer à 12,3% en 2019, prévoit l’institution internationale.
Le Fonds monétaire international prévoit un déficit de la balance courante de 9% en 2018 puis de 7,9% en 2019, en baisse par rapport au déficit de 2017 qui s’était établi à 13,2%.
I.M. Amine