illustratin pas de 14 juillet

(Pas de) Tehlab

• Tout ce que les scientifiques racontent sur ce virus est à prendre avec des pincettes.
• Je m’en doute, oui. Mais, à quel point, nul ne le sait.
• Recherches et découvertes n’en sont qu’au simple stade des balbutiements. Est-ce que ce virus peut se créer à partir du néant, ou est-ce que sa période d’incubation dépasse les deux ou trois semaines avancées jusque-là ? m’est avis qu’aucun chercheur n’a de réponses à fournir à ces questionnements. Et pourquoi y répondre d’ailleurs… ?
• Bah, pour mieux apprendre à se protéger, s’en prémunir, pardi !
• Une autre question pour la route, pour la mer, puis pour l’amer si l’on veut…
• Allez !
• Peut-on, comme c’est le cas du virus du sida, contre lequel aucun vaccin n’a encore été trouvé, être un porteur sain, laisser « végéter ce virus dans son corps pendant des années, sans qu’il ne soit détecté, et sans en montrer le moindre symptôme ?
• Wana aâreft…
M. A.
N.B : L’Argentine cherche à résoudre ce qui s’apparente à une énigme : 57 marins ont été contaminés au nouveau coronavirus alors qu’ils venaient de passer 35 jours en mer et que l’intégralité de l’équipage avait été testée négative avant de partir. Le bateau de pêche Etchizen Maru est revenu au port après que certains de ses passagers ont présenté des symptômes typiques du Covid-19, a annoncé lundi le ministère de la Santé de la province argentine de la Terre de Feu (sud), indiquant que quelque 57 marins, sur 61 membres d’équipage, ont été diagnostiqués positifs au virus après avoir été soumis à un nouveau test. Or, les membres d’équipage avaient effectué 14 jours de quarantaine obligatoire dans un hôtel d’Ushuaïa (sud) et avant cela, ils avaient subi des prélèvements dont les résultats s’étaient avérés négatifs, selon un communiqué du ministère.
Deux d’entre eux ont été testés négatifs et deux autres attendent le résultat de leur test, a précisé le comité des opérations d’urgence de la province. De l’avis du chef du service d’infectiologie de l’Hôpital Régional d’Ushuaïa, Leandro Ballatore, il s’agit d’un « cas qui échappe à toute description dans les publications, car une période d’incubation aussi longue n’a été décrite nulle part ».