Mohamed VI

Mohammed VI met l’Espagne sur… liste rouge

Dans un communiqué publié mercredi par la MAP, le gouvernement a précisé « des vols seront programmés autant que possible pour le succès de cette opération ». Parmi les onze chemins maritimes retenus par le ministère marocain des Transports, les ferries seront affrétés exclusivement depuis les ports de Sète (France) et de Gênes (Italie). Ces opérations se dérouleront sous la coordination de l’Agence nationale des ports du Maroc. Selon El Español, Ceuta, Melilla et les ports de la péninsule, dont celui d’Algésiras, ne figurent pas sur cette liste des points d’accès vers le Maroc.
Ce qui confirme des ’informations distillées récemment dans la presse faisant état que les frontières terrestres avec Ceuta et Melilla resteront fermées au moins jusqu’à fin septembre. Pourtant, relèvent les journaux marocains, l’Espagne a inclus le Maroc dans la liste des pays avec lesquels elle a ouvert ses frontières sur recommandation de l’Union européenne. Mais il faudra attendre la décision du Maroc d’ouvrir ses frontières pour espérer accéder au royaume via la péninsule ibérique.

Des coffres creusés dans les montagnes suisses
Des chambres fortes pourraient bientôt être creusées dans la roche des montagnes suisses, rapporte Bloomberg. C’est en tout cas le projet avancé par la société Bruenig Mega Safe qui souhaite aménager de la sorte le massif du Brünig, au sud de Lucerne. Les dirigeants prévoient de libérer sous la montagne une surface équivalente à 10 terrains de football. La capacité des chambres fortes varierait de 100 à 100.000 m3. Leur hauteur pourrait atteindre 90 mètres. Les propriétaires des chambres fortes seront responsables du coût de la construction. Pour acquérir la plus petite (25m2) il faudra débourser la modique somme de 500.000 dollars (442.000 euros). Les concessions pourront être cédées jusqu’à 99 ans. Haddad et ses potes auraient pu être intéressés. Mais, trop tard pour eux…

Deux ex-agents secrets français condamnés
Deux ex-agents secrets français qui étaient jugés aux assises pour avoir trahi au profit de la Chine ont été condamnés vendredi à Paris à 8 et 12 ans de prison, lors d’un procès qui s’est tenu à huis clos, relate l’AFP. Les deux hommes sont d’anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), le service d’espionnage français. Ils se sont côtoyés au contre-espionnage. Ils étaient jugés pour «livraison d’information à une puissance étrangère», «atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation», «intelligence avec une puissance étrangère». Pierre-Marie H., 69 ans, ancien fonctionnaire civil de défense, a été condamné à 12 ans de détention criminelle. Le parquet général avait requis contre lui la peine maximale encourue, 15 ans. L’épouse de Pierre-Marie H., qui comparaissait pour «recel de bien provenant d’intelligence avec une puissance étrangère de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation», a elle écopé de quatre ans d’emprisonnement dont deux avec sursis. La cour d’assises, composée uniquement de magistrats professionnels, a prononcé à l’égard de tous les trois une peine complémentaire de privation de droits civiques pendant 10 ans.
Les informations sont rares. C’est une affaire de «pénétration par une puissance étrangère des renseignements français», a déclaré l’avocate générale lundi, avant de demander le huis clos.

Les professionnels de la presse publique munis d’autorisation spéciales
Les services de la wilaya d’Alger ont adressé samedi deux correspondances aux services de la Sûreté nationale et de la Gendarmerie nationale de la wilaya indiquant que les journalistes, techniciens et travailleurs de la presse publique sont autorisés à se déplacer entre les wilayas sur simple présentation d’un ordre de mission signé par leurs employeurs. Dans deux correspondances adressées au chef de la sûreté de wilaya d’Alger et au commandant du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger, les services de la wilaya ont précisé que « les journalistes, techniciens et travailleurs de la presse publique, relevant de l’Etablissement public de télévision (EPTV), de la Télédiffusion d’Algérie (TDA), de la Radio nationale, toutes chaînes confondues, et d’Algérie
Presse Service (APS) sont autorisés à se déplacer entre les wilayas sur simple présentation d’un ordre de mission signé par leurs employeurs ». Dans ses correspondances, la wilaya d’Alger a prié les services concernés d’instruire leurs services à l’effet de faciliter la mission des agents concernés par ces autorisations.

Mis aux poings
«  Ne nous provoquez pas, l’Etat d’Israël est fort et puissant », Eli Cohen ministre israélien du Renseignement.

Langage de rue, langage de voyous, indigne d’une entité que l’ONU reconnait, « tolère ».

« Le maréchal Thomas Robert Bugeaud, responsable de la mort de milliers d’Algériens lors de la colonisation française de l’Algérie, est surtout réputé pour avoir inventé les chambres à gaz », Jean Michel Aphatie, journaliste politique français.

Précieux témoignage, s’il en fut, car venant de la part d’une personne venant de la part d’un journaliste détenant un passeport à peu près pareil à celui de… Samir Chaabna.