illustration pas de 11 juil

(Pas de) Tehlab

• Cette histoire, comme il s’en produit dans tous les films à l’eau de rose US, a le mérite d’être parfaitement authentique. Le jeune Rehan Staton, pauvre, défavorisé parceque noir, mais hélas bourré de talent, sera forcé de prendre un boulot d’éboueur, contraint de se lever à 4 h du matin, et de travailler avec d’anciens taulards. Ici, l’aide viendra de la part de ces derniers, impressionnés par sa culture. Ici, celui qui emprunte l’échelle sociale ne la prend pas avec lui, la laisse à portée du suivant. Oui, qu’arrive-il lorsque le premier arrive au sommet et ne trouve plus d’échelle au-dessus de sa tête ?
• Wana aâreft…
M. A.
N. B : L’histoire de Rehan Staton ressemble à un conte de fées. Lorsqu’il était âgé de huit ans, sa mère a brusquement quitté le foyer familial, laissant derrière elle son époux et ses deux enfants. À la suite de ce départ précipité, son père a dû cumuler trois emplois pour subvenir aux besoins de sa famille.
Dans une interview accordée au média américain CBS News, Rehan Staton confie que sa famille avait du mal à joindre les deux bouts. Au lycée, le jeune homme était un bon élève et son talent de boxeur lui aurait permis d’obtenir une bourse pour l’université. Face à la situation financière extrêmement difficile de sa famille, ce dernier a accepté un job d’éboueur. Chaque matin, Rehan se réveillait à 4 heures du matin pour s’occuper de la collecte des ordures ménagères. « Ce sont les gens qui étaient au bas de la hiérarchie qui m’ont vraiment élevé. C’était la première fois de ma vie que les gens m’aidaient. Non pas parce que j’étais bon dans un domaine sportif quelconque, mais plutôt pour le plaisir de me venir en aide », a confié le jeune homme. Pour ce faire, ses collègues lui ont présenté Brent Bates, le fils du propriétaire de l’entreprise. Ce dernier a présenté Rehan à un professeur qu’il avait rencontré à la Bowie State University. Impressionné par le talent du jeune éboueur, le professeur a fait appel au conseil d’admission de l’université et Rehan a pu être admis. Grâce à l’immense soutien de sa famille et de ses amis, Rehan a enchaîné les succès. Après une licence réussie, il est transféré à l’Université du Maryland, dans laquelle il a obtenu son diplôme en 2018.
Sans surprise, sa vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. Les internautes ont même créé une cagnotte en ligne intitulée From Hauling Trash to Harvard Law pour aider Rehan à financer ses études. En 7 jours, le jeune homme a déjà récolté plus de 70 000 dollars (soit 62 000 euuros)