Justice

Les nominations ont touché des présidents de cours, des procureurs généraux, des présidents de tribunaux et des commissaires d’état près des tribunaux : Bouteflika opère un vaste mouvement dans la Justice

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé hier, à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature, indique un communiqué de la Présidence de la République. «Conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution et de l’article 49 de la loi organique 04-11 du 21 Rajab 1425, correspondant au 6 septembre 2004, portant statut de la magistrature, Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a décidé ce jour d’un mouvement partiel dans le corps de la magistrature», précise le communiqué. Les nouvelles nominations ont touché des présidents de cours, des procureurs généraux, des présidents de tribunaux administratifs et des Commissaires d’État près de tribunaux administratifs. Ce vaste mouvement touchant le secteur de la Justice a été décidé par le président de la République, et était attendu depuis quelques semaines déjà. Cette décision intervient dans un contexte marqué par les grands changements dans plusieurs secteurs stratégiques de l’État. Après les appareils sécuritaires, le secteur de la Justice va, aussi, connaître d’importants changements.
I.M. Amine