tebbounep2

IL OBSERVE UN CONFINEMENT VOLONTAIRE DE 5 JOURS, MAIS IL CONTINUERA À S’ACQUITTER DE SES MISSIONS À DISTANCE * Le Président rassure : « je suis en bonne santé »

Contraint à observer une période de confinement volontaire de cinq jours sur recommandation du staff médical du palais d’El-Mouradia, pour parer à toute éventualité contre le Covid-19, au vu de la haute fonction qu’il tient à la tête de l’État, le président Tebboune rassure les Algériens sur son état de santé. Preuve en est, il continuera à assumer ses charges présidentielles à distance, en s’accommodant de cet impératif jusqu’à la fin de la période de confinement. L’information est tombée, hier, dans l’après-midi, vers 14H15, lorsqu’une dépêche de l’Agence nationale de presse, reprenant un communiqué des services de presse d’El-Mouradia, nous apprend qu’un bon nombre de cadres de la présidence de la République et du gouvernement sont suspectés de porter le virus Corona. Du moins, et à ce stade, les symptômes chez le personnel de la présidence et de l’exécutif supposent une contamination au Covid-19. Du coup, le staff médical a recommandé au chef de l’État d’observer une période de confinement volontaire par mesure de précaution contre la propagation de la pandémie. « Après avoir constaté que plusieurs cadres supérieurs de la présidence de la République et du gouvernement pré- sentent des symptômes de contamination au nouveau coronavirus (COVID- 19), le staff médical de la présidence a recommandé au président de la République d’observer un confinement volontaire pour une période de cinq jours à compter du 24 octobre 2020  », indique, en effet, le communiqué de la présidence de la République. Conscient de l’impact que pourrait avoir une telle information sur l’opinion publique, les Algériens en particulier, de surcroit en pleine crise sanitaire mondiale, le président Tebboune publie un tweet sur son compte officiel. Autrement, un message qui vise à rassurer davantage sur son état de santé et de-là à continuer à exercer ses fonctions, quoiqu’à distance, le plus normalement du monde. Ainsi, écrit le chef de l’État, «  sur recommandation du personnel médical, je suis entré en confinement volontaire après que des cadres de la présidence de la République et du gouvernement aient été touchés par le Corona. Je vous rassure, mes sœurs et frères, que je vais bien et en bonne santé et que je continue mon travail à distance jusqu’à la fin de la période de confinement, implorant le Tout-Puissant de guérir tous les malades et de protéger notre bien-aimée Algérie de toutes les calamités.  » Autant dire plus de peur que de mal pour le président Tebboune qui, aussitôt sorti de la brève période de confinement à laquelle s’est astreint, reprendra son agenda.
Farid Guellil