Messaoud Babadji

IL ÉTAIT UN MILITANT ENGAGÉ POUR LES DROITS DE L’HOMME : Messaoud Babadji est décédé

«Da Messaoud Babadji » a tiré sa révérence. Il est parti au moment où sa famille, ses proches et l’Algérie avaient encore besoin de lui, de ses conseils éclairés et de ses analyses pertinentes. Cet authentique fils de Chahid, avait de qui tenir sa flamme pour l’Algérie. Son père Mohamed Babadji , militant du PCA et correspondant d’Alger républicain dans la région de Relizane, avait été assassiné par les soldats français, dans un barrage, en 1957, à Sidi M’hamed Benaouda. Messaoud babadji a été de tous les combats pour une Algérie démocratique où le respect des droits de l’Homme n’est pas un vain mot. Il a été avocat, enseignant universitaire, membre fondateur du Cnes et formateur aux droits de l’Homme pour de nombreuses associations internationales. Ses sorties lors des marches du Hirak étaient fort attendues par ses compagnons et de nombreux Oranais qui l’attendaient au niveau des trois horloges de la place des Victoires pour débattre avec lui de la situation politique du pays et surtout échanger sur divers sujets. Son départ, après une lutte contre la maladie a plongé dans l’émoi  sa famille, ses proches et  ceux qui l’ont connu et, qui ont milité à ses côtés pour l’Algérie nouvelle pour laquelle il a montré un engagement hors pair. Dors en paix, «Da Messaoud », l’idéal pour lequel tu luttais fais de toi un symbole pour les générations futures.
Slimane Ben