transport

EN PLUS DE LA LEVÉE DU CONFINEMENT À DOMICILE POUR 10 WILAYAS : Le Gouvernement autorise le transport urbain de circuler les weekends

La décision de lever davantage certaines restrictions d’ordre sanitaire sur la vie courante des citoyens et leur libre circulation était prévisible à la lumière de la situation liée à la pandémie qui, hormis une exceptionnelle hausse des cas de contamination ces deux derniers jours, elle présente une tendance stable aussi bien que rassurante.

Aussitôt donc les mesures sanitaires du dispositif anti-Covid-19 arrivent à terme, le Gouvernement s’est réuni hier sous la férule du Premier ministre Abdelaziz Djerad. Une rencontre au cours de laquelle les membres de l’Exécutif, dont il y a lieu de citer l’exposé du ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid appuyé le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la situation de la pandémie dans le pays qui a présenté le topo de la situation sanitaire, l’Exécutif prend acte de l’évolution positive de la courbe de l’épidémie, comme constatée chaque jour que Dieu fait à travers le bilan rendu public par le porte-parole dudit Comité, Djamel Fourar. Un tableau de la situation suite à quoi, le Gouvernement, cite un communiqué sanctionnant les travaux de cette rencontre, a décidé d’un certain nombre de décisions qui pour lever le confinement partiel et à domicile dans certaines wilayas et qui pour renouveler le dispositif dans d’autres, dont la situation sanitaire a évolué négativement. Sur un autre volet, l’Exécutif, en réponse aux nombreux appels de la corporation des transporteurs urbains suggérant la réouverture de la circulation routière à l’intérieur des villes, jusqu’alors interdite durant les deux jours de week-ends, a donné son feu vert. Autrement dit, à partir d’aujourd’hui, le 1er octobre, les opérateurs des transports en commun, publics et privés, peuvent reprendre le volant, à l’intérieur des villes, au service des usagers. Cette mesure applicable dès aujourd’hui, et s’étalera sur une période de 30 jours, exclut toutefois le recours au transport inter-wilayas dont la circulation reste interdite jusqu’à nouvel ordre. S’agissant de la levée du confinement partiel et à domicile, le Gouvernement a opté, suivant la stratégie adoptée sur le fil de la situation sanitaire, pour une décision à la carte. C’est-à-dire, recourir à un déconfinement dans les wilayas dont la situation épidémiologique est jugée stable et positive et, renouveler si besoin est, voire déclarer telle et telle autre wilaya sous confinement, si celle-ci présente les signes d’une hausse des cas de contaminations. Par ailleurs, il y a lieu de souligner que la levée des restrictions n’est pas synonyme de la fin de la pandémie. Si le souci de l’Exécutif étant celui de soulager un tant soit peu les affres du confinement imposées par la pandémie de Covid-19, l’esprit de veille et de vigilance doit prévaloir en tous lieux. « L’évolution positive de la situation épidémiologique, enregistrée ces derniers jours, ne doit en aucun cas inciter à un quelconque relâchement de la vigilance, ni à des négligences quant à la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des protocoles sanitaires ainsi que le strict respect de toutes les mesures de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus (Covid-19) », cite le communiqué de l’Exécutif, comme pour renouveler l’appel à la vigilance et l’impérative nécessité de respecter les mesures barrières.
Farid Guellil

Cette batterie de mesures s’articule autour des trois points suivants :
1. L’adaptation, selon l’évolution de la situation sanitaire, de la liste des wilayas concernées par la mesure de confinement partiel à domicile, qui passe de 18 à 11 wilayas, comme suit : La levée de la mesure de confinement partiel à domicile pour dix (10) wilayas dont la situation sanitaire connait une nette amélioration. Il s’agit des wilayas de Bouira, Tebessa, Médéa, Illizi, Boumerdès, El Tarf, Tindouf, Tipaza, Ain Defla et Relizane. La reconduction, pour une durée de trente (30) jours à partir du 1er octobre 2020, de la mesure de confinement partiel à domicile de 23h au lendemain 06h du matin, pour huit (8) wilayas. Il s’agit des wilayas de Bejaia, Blida, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Annaba et Oran. L’application, pour une durée de trente (30) jours à partir du 1er octobre 2020, de la mesure de confinement partiel à domicile de 23h au lendemain 06h du matin pour trois (3) wilayas, enregistrant une recrudescence des cas de contamination, à savoir : Batna, Sétif et Constantine. Toutefois, les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes les mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination.
2. La levée de la mesure portant interdiction de la circulation du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends.
3. Le maintien de la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements.
APS